NOUVELLES
26/05/2017 11:13 EDT

Argyle-Barrington : trois Acadiens se font la lutte

Dans la circonscription d'Argyle-Barrington, dans le sud-ouest de la Nouvelle-Écosse, le progressiste-conservateur Chris d'Entremont cherche à obtenir un cinquième mandat.

Un reportage d'Audrey Roy

Il affronte cette fois-ci deux nouveaux candidats : le néo-démocrate Greg Foster et le libéral Louis d'Entremont, qui croit que les électeurs se sentent oubliés depuis quelques années.

« Ça fait sept ans que le député ici est dans l'opposition, et les gens voudraient quelqu'un du bord du gouvernement », lance-t-il.

L'amélioration de la sortie 31 et l'ajout d'un centre de santé multidisciplinaire (qui peut regrouper médecins, infirmières praticiennes, paramédicaux et spécialistes en santé mentale) à Barrington font partie de ses priorités.

Mais une nouvelle école de langue française à Wedgeport vient au premier rang.

Ç’a été bâti en 1961, alors vraiment, il faudrait une nouvelle école. C'est ma priorité pour toute la circonscription.

Louis d'Entremont, candidat libéral dans Argyle-Barrington

Une nouvelle école figure aussi parmi les priorités des deux autres candidats, tout comme l'économie, la santé et l'éducation.

Le progressiste-conservateur Chris d’Entremont a établi ses priorités. « Je dirais que santé c'est presque nombre 1, nombre 2 c'est l'éducation et l'économie vis-à-vis la pêche. »

Le candidat néo-démocrate Greg Foster promet entre autres d’améliorer le sort des travailleurs à faible revenu.

« La création d'emploi, ça serait l'augmentation du salaire minimum. Il est de 10,85 $/h en Nouvelle-Écosse et notre parti, on a un plan pour l'augmenter à 15 $ par heure », dit-il.

Une certitude : un député acadien

Peu importe qui remportera l'élection, la circonscription sera représentée par un Acadien... un plus pour bien des électeurs rencontrés.

La circonscription acadienne protégée d'Argyle a été modifiée en 2012 par le gouvernement néo-démocrate de Darrell Dexter.

Chris d'Entremont avait malgré tout réussi à conserver son siège.

Le sujet a d'ailleurs occupé une place importante lors du débat organisé par le Conseil acadien de Par-en-Bas pendant la campagne.

Les trois candidats assurent qu'ils sont pour le retour des circonscriptions acadiennes. Après les élections, ils veulent aussi consulter la communauté sur le sujet.