NOUVELLES
26/05/2017 00:25 EDT | Actualisé 26/05/2017 00:40 EDT

500 miles d'Indianapolis - F1 et Formule Indy, deux monoplaces bien différentes

Si Formule 1 et Formule Indy semblent avoir un sérieux air de famille, ces deux monoplaces sont en fait assez différentes, les F1 étant beaucoup plus pointues techniquement et plus agiles que leurs cousines nord-américaines. Et beaucoup plus chères...

Voici leurs principales données techniques:

- Formule 1 -

Puissance: environ 750 chevaux

Poids: 728 kilos, pilote compris (sans le plein)

Moteur: V6 turbo de 1,6 litre de cylindrée avec système de récupération d'énergie. Quatre manufacturiers: Ferrari, Renault, Honda et Mercedes.

Boîte de vitesse: huit rapports, plus marche arrière. Chaque équipe développe sa propre boîte de vitesse.

Pneus: Pirelli

Châssis: chaque écurie dispose de son propre châssis en fibre de carbone.

Vitesse de pointe: environ 360 km/h

Coût: les écuries ne fournissent aucun chiffre, mais les plus grosses disposent de budgets annuels de plus de 300 millions de dollars pour aligner deux monoplaces.

- Formule Indy -

Puissance: jusqu'à 700 chevaux

Poids: 730 kilos (circuits routiers, petits ovales), ou 715 kilos (grands ovales) (sans pilote ni essence)

Moteur: V6 à double turbo de 2,2 litres de cylindrée. Seulement deux manufacturiers, Chevrolet et Honda.

Boîte de vitesse: six rapports, plus marche arrière. Boîte identique pour tout le monde.

Pneus: Firestone

Châssis: Dallara IC-12, identique pour toutes les voitures.

Vitesse de pointe: environ 380 km/h

Coût: environ 3 millions de dollars par monoplace.

Les différences entre ces deux types de monoplaces font que même un pilote expérimenté comme Fernando Alonso, double champion du monde de F1, a eu besoin d'un peu de temps pour prendre ses marques dans le cockpit de la Formule Indy qu'il va piloter dimanche aux 500 miles d'Indianapolis.

"Au début c'est plus la voiture qui me conduisait que moi qui la pilotait", raconte Fernando Alonso.

"La voiture est assez différente de ce à quoi je suis habitué. Avec ce réglage asymétrique (spécial pour les circuits ovales où les voitures ne prennent que des virages à gauche, ndlr) ça n'a pas l'air normal, donc il faut ajuster un peu son esprit".

Et quant à savoir si ces Formule Indy assez "brutes" sont plus marrantes à piloter qu'une F1, l'Espagnol n'hésite pas: "Oui ! Ils vous demandent dans la voiture si vous êtes prêt. Ils mettent de l'essence, des pneus, vous mettez le contact et vous y allez, alors qu'en Formule 1 il faut peut-être six minutes pour démarrer la voiture parce qu'il faut vérifier, revérifier... Il y a tellement de technologie embarquée, d'électronique, avec les systèmes hybrides qui doivent être couplés avec le moteur, les freins contrôlés par électronique... Autant de choses qui ralentissent chaque série de tours, le ressenti de la voiture que vous pouvez avoir. Donc c'est plus marrant ici: vous mettez le contact et vous faites la course".

bdx/jr/ah

FERRARI NV

RENAULT

ACCORHOTELS

PIRELLI & C. SPA