NOUVELLES
25/05/2017 08:40 EDT | Actualisé 25/05/2017 10:08 EDT

Rayonier Advanced Materials achète la société forestière québécoise Tembec pour 807 millions $ US

Bloomberg via Getty Images
CANADA - FEBRUARY 23: Logs are transported through a Tembec Inc. lumber yard in Canal Flats, British Columbia, Canada, in this March 10, 2004 photo. The U.S. may have to drop 27 percent duties on Canadian lumber shipments worth $5.5 billion a year after a trade tribunal said there wasn't enough evidence to support the penalty. (Photo by Norm Betts/Bloomberg via Getty Images)

La forestière Tembec (TSX:TMB) passe dans le giron d'une entreprise floridienne pour 807 millions $ US, un montant assumant la dette de la compagnie québécoise.

Établie à Jacksonville, Rayonier Advanced Matrerial (NYSE:RYAM) estime que cette transaction lui permettra d'accroître sa diversification tout en ayant une présence à Montréal, où se trouve le siège social de sa prise.

Les actionnaires de Tembec auront le choix de recevoir soit 4,05 $ CAN en espèces ou 0,2302 action ordinaire de Rayonier pour chaque action ordinaire de Tembec.

Ce prix d'achat représente une prime de 37 pour cent par rapport au cours de clôture de la compagnie québécoise, mercredi, à la Bourse de Toronto.

Rayonier est un important fournisseur de cellulose de grande pureté _ un polymère naturel que l'on retrouve habituellement dans les téléphones cellulaires et les écrans d'ordinateur _ alors que Tembec se spécialise dans la fabrication de produits forestiers comme le bois, les pâtes, papier et cellulose.

L'entreprise floridienne assure qu'elle respectera les projets d'investissements actuellement en vigueur ou annoncés par Tembec au Québec ainsi qu'en Ontario.

La clôture de cette transaction, qui doit obtenir les approbations réglementaires habituelles ainsi que le feu vert des actionnaires concernés, est prévue pour la deuxième moitié de l'année.

"Ce regroupement nous permettra de faire croître notre entreprise de manière durable à l'avantage de nos clients, de nos employés et des communautés", a affirmé le président et chef de la direction de Tembec, James Lopez, par voie de communiqué.

Pour sa part, le président et chef de la direction de Rayonier, Paul Boyton, a indiqué que l'entreprise issue du regroupement, qui générera des recettes annuelles de 2 milliards $, "sera bien placée pour livrer efficacement concurrence sur tous les marchés".

Le grand patron de Tembec a voulu se montrer rassurant, affirmant que l'entreprise américaine s'était engagée à maintenir les activités canadiennes et françaises de Tembec.

L'entreprise québécoise emploie plus de 3000 travailleurs dans ses usines réparties en Amérique du Nord et en France alors que Rayonier compte actuellement quelque 1200 employés et génère un chiffre d'affaires annuel 870 millions $ US.

LIRE AUSSI :

» Ottawa au secours de l'industrie du bois d'oeuvre

» Bois d'oeuvre: le Canada a toujours gain de cause et l'aura encore, dit Trudeau

» Bois d'oeuvre: des maires du Québec en mission à Washington

Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Galerie photo Des sites naturels et culturels célèbres menacés par le réchauffement climatique Voyez les images