Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Un joueur de la NBA qualifie Erdogan de « Hitler de notre siècle »

Le centre du Thunder d'Oklahoma City Enes Kanter ne retournera pas dans sa Turquie natale de sitôt.

Le passeport du joueur vedette a été invalidé par Istanbul, après que Kanter ait qualifié le président Recep Tayyip Erdogan de « Hitler de notre siècle ».

Kanter a rencontré les médias lundi dans les bureaux de l’Association des joueurs de la NBA. L’athlète de 2,11 m (6 pi 11 po) participait à une tournée caritative en Roumanie quand les autorités locales l’ont détenu parce que ses papiers n’étaient pas en ordre.

Il a été capable de « s’échapper du pays » et regagner les États-Unis, où il a un permis de travail.

« Je suis ouvert à être adopté, a dit Kanter lundi dans les bureaux de l’Association des joueurs de la NBA. Ma prochaine étape serait de devenir citoyen américain. »

« C’était effrayant, c’est certain. S’ils me renvoient en Turquie, vous n’allez probablement plus entendre parler de moi. »

Kanter a dit recevoir quotidiennement des menaces de mort. Il estime être persécuté par le régime Erdogan parce qu’il soutient Fethullah Gülen, accusé d’avoir tenté un coup d’État l’année dernière.

Gülen est depuis en exil en Pennsylvanie. Le père de Kanter a désavoué son fils dans une lettre publiée dans les médias turcs.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.