Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Nicole Kidman, la « reine de Cannes »

Nicole Kidman, qui aura 50 ans le mois prochain, est présente dans pas moins de 4 films au Festival de Cannes cette année. Ce qui lui a valu le surnom de « reine de Cannes ».

Après une carrière déjà impressionnante, l’actrice australienne est omniprésente sur la Croisette. « Je suis à une étape dans ma vie où je veux faire croire que j’ai 21 ans et que je commence ma carrière, a dit Kidman aux journalistes lundi. Je veux essayer de nouvelles choses et appuyer des réalisateurs auxquels je crois. »

L’un de ces réalisateurs, le grec Yorgos Lanthimos présentait son film The Killing of a Sacred Deer ce lundi, un drame familial avec Collin Farrell et Alicia Silverstone.

Nicole Kidman a aussi foulé le tapis rouge dimanche pour la présentation du film How to Talk to Girls at Parties du réalisateur américain John Cameron Mitchell.

La comédienne aura deux autres occasions de monter les marches du Festival avec la présentation du film de la réalisatrice américaine Sofia Coppola The Beguiled, une reprise du film de Clint Eastwood sorti en 1971. Elle fait aussi partie de la distribution de la deuxième saison de la série de Jane Campion Top of the Lake dans laquelle elle joue ce qu’elle décrit comme « une féministe lesbienne radicale. »

En entrevue, Nicole Kidman rappelle qu’elle n’a plus besoin de travailler, mais qu’elle a ce désir à l’aube de la cinquantaine de travailler avec de jeunes réalisateurs. « J’ai beaucoup travaillé. […] Je travaille, car c’est une passion. Je travaille, car c’est ainsi que je m’exprime. »

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.