Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

La Russie de nouveau écartée des Jeux paralympiques?

La délégation russe pourrait demeurer suspendue et s'absenter des Jeux paralympiques de Pyeongchang si les conditions fixées par le Comité international paralympique (CIP) ne sont pas respectées en septembre.

« Avec encore 291 jours avant les [Jeux paralympiques de] Pyeongchang, il n'y a aucun moment à perdre, a expliqué le président du CIP, Philip Craven.

« Le comité d'opération du CIP doit faire son rapport (...) en septembre. Si les conditions ne sont pas complètement remplies, ce sera très dur de lever la suspension [du Comité paralympique russe] dans les temps pour prendre part aux Jeux paralympiques d'hiver. »

Les athlètes paralympiques russes n'ont pas eu l'autorisation de faire le voyage vers Rio, au Brésil, l'été dernier en raison d'un vaste scandale de dopage.

Craven a salué les « progrès » du Comité paralympique russe en matière de lutte contre le dopage, mais a toutefois réclamé des changements drastiques pour autoriser une participation de la Russie aux Championnats du monde d'athlétisme handisport de Londres, en juillet.

« Clairement, avec ce calendrier, à moins d'un changement spectaculaire dans les prochaines semaines, le Comité paralympique russe ne pourra pas engager ses athlètes aux Championnats du monde d'athlétisme handisport », a indiqué le dirigeant.

« En ce moment, il y a de bonnes propositions sur le papier, mais nous devons voir ces plans se réaliser et avoir des résultats concrets », a avancé le Britannique.

Le secrétaire général du Comité paralympique russe Mikhail Terentiev a quant à lui estimé que la situation pourrait évoluer seulement si Craven quittait son poste de président du CIP après les élections tenues en septembre prochain.

« Malheureusement, nous n'avons pas été entendus par le comité d'opération du CIP. (...) Craven a bloqué la situation. Quelque chose de positif [pour la Russie] ne pourra avoir lieu qu'après l'élection d'un nouveau [président] à la tête du CIP », a réagi Terentiev.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.