Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'exposition de l'artiste néo-écossaise Maud Lewis attire les foules

L'exposition de l'artiste néo-écossaise Maud Lewis attire davantage de visiteurs au Musée des beaux-arts de la Nouvelle-Écosse, à Halifax.

C'est dû à la popularité du film à grand déploiement, Maudie, qui raconte la vie de la peintre folklorique néo-écossaise, ce qui a ravivé l'intérêt dans son oeuvre.

L'exposition permanente de l'artiste, de Digby en Nouvelle-Écosse, a reçu 600 visiteurs de plus qu'à l'habitude cette année.

« C'est clair qu'on a plus de visiteurs. Le film a généré beaucoup d'intérêt » explique le porte-parole du musée, Colin Stinson.

Le nom qui est sur toutes les lèvres au Musée ces jours-ci : Maud Lewis

Le film biographique Maudie, numéro un au box-office dans les provinces atlantiques, raconte la vie de l’artiste néo-écossaise et de son mari vivant dans leur très petite maison. Cette maison a justement été transportée au musée, tout comme plusieurs de ses tableaux.

Les cinéphiles veulent voir l'exposition et surtout la maison. Joan Carey et sa fille, Renda Vandertoon ont vu le film récemment et ont immédiatement décidé de venir au musée.

« C'est merveilleux, avance Joan Carey, elle avait du talent »

« C'est génial d'avoir vu le film et de savoir que cette histoire a eu lieu près de chez nous », affirme Renda Vandertoon.

Dans la boutique du musée, les ventes d'objets liés à l'artiste ont doublé et les internautes de partout sur la planète parcourent la boutique en ligne du musée.

Au mois de juin, une nouvelle exposition temporaire sera présentée au public, avec une collection privée des peintures de Maude Lewis à peu près au même moment où le film Maudie sera projeté dans les cinémas américains.

D’après un reportage de Paul Légère

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.