Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Explosion mortelle à Manchester : la police parle d'un « acte terroriste »

EN DIRECT - Au moins 19 personnes ont été tuées et une cinquantaine ont été blessées lors d'une explosion survenue lundi soir durant un concert d'Ariana Grande au Manchester Arena, a annoncé la police britannique, qui considère la déflagration comme un acte terroriste. La chanteuse, elle, se porte bien.

La police britannique, qui a procédé à une explosion contrôlée d'un dispositif trouvé près de l'aréna, assure que le colis n'était pas suspect.

La détonation est survenue entre 22 h 40 et 22 h 45, heure locale.

On ne sait pas où exactement ni pourquoi, mais des témoins ont indiqué avoir entendu deux fortes détonations à proximité des kiosques à boissons de l'aréna.

Selon une note sur le site de l'aréna, l'« accident s'est déroulé à l'extérieur de la salle dans un endroit public ».

L'amphithéâtre, qui peut accueillir jusqu'à 23 000 personnes, a été évacué.

Une vidéo enregistrée à l'intérieur de l'aréna montre des spectateurs qui crient et se fraient un chemin dans une mer de ballons roses.

« Une forte détonation a semé la panique partout et nous tentions tous de sortir de l'aréna. Pratiquement tous les gens de l'autre côté de l'aréna où a été entendue la détonation ont soudainement couru vers nous pour tenter de sortir », a relaté Majid Khan, 22 ans, à la Press Association, du Royaume-Uni.

Une spectatrice a déclaré à Reuters avoir ressenti une énorme déflagration alors qu'elle quittait l'enceinte. Dans les instants qui ont suivi, la foule s'est mise à crier et à courir pour s'échapper.

« Nous étions en train de partir et nous venions d'atteindre la porte lorsqu'une énorme explosion s'est produite, tout le monde s'est mis à crier », a déclaré à Reuters Catherine Macfarlane, une des spectatrices.

« C'était une énorme explosion, vous pouviez la ressentir dans votre poitrine. Cela a provoqué un chaos, tout le monde courait, criait et cherchait tout simplement à partir », a-t-elle ajouté.

Un vaste périmètre de sécurité a été évidemment érigé. Plusieurs ambulances ont été dépêchées sur les lieux.

La police a demandé aux gens d'éviter le secteur.

Le trafic ferroviaire vers la gare de Manchester Victoria, proche de la salle de concerts, a été stoppé, a indiqué l'opérateur Northern Railway.

Joseph Carozza, un représentant de la maison de disques aux États-Unis d'Ariana Grande, a indiqué que la chanteuse se portait bien et que les responsables tentaient de savoir ce qui s'était passé.

La tournée Dangerous Woman est la troisième menée par Ariana Grande, transposant sur scène son troisième album studio du même nom. La tournée s'est amorcée le 3 février à Phoenix, en Arizona.

Après Manchester, la tournée doit se rendre un peu partout en Europe, incluant la Belgique, la Pologne, l'Allemagne, la Suisse et la France, avec des arrêts aussi cet été au Brésil, au Chili, en Argentine, au Costa Rica, au Mexique. La chanteuse américaine doit également se produire au Japon, en Thaïlande, aux Philippines, en Nouvelle-Zélande et en Australie.

Ariana Grande a offert un spectacle au Centre Bell, à Montréal, au début mars.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.