Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Échec de la convergence PQ / QS : Guy Leclerc se dit satisfait de la décision

Le porte-parole régional de Québec Solidaire en Abitibi-Témiscamingue, Guy Leclerc, est satisfait de la décision des militants de son parti qui ont refusé la proposition d'alliance avec le Parti québécois en vue des prochaines élections.

Avec les informations de Boualem Hadjouti

L'ex-candidat de QS rappelle que la décision du congrès reflète le choix de l'Association de Rouyn-Noranda / Témiscamingue de QS qui a déjà rejeté cette alliance.

Selon Guy Leclerc, qui participe en fin de semaine au congrès du parti, à Montréal, sa formation continue de faire des gains importants en région, avec une hausse des adhésions de 20 % depuis l'arrivée de Gabriel Nadeau-Dubois.

« La décision de faire des pactes avec le Parti québécois c'est ni plus ni moins qu'un échange de cartes de hockey avec les électeurs, illustre-t-il. Je pense que les électeurs sont plus intelligents que ça. On préfère s'adresser directement aux électeurs des libéraux, de la CAQ, du PQ que d'Option nationale pour leur faire comprendre que le meilleur choix pour le Québec c'est Québec Solidaire. Je pense que les électeurs doivent choisir, et non les dirigeants en faisant des pactes entre eux, en s'échangeant des circonscriptions comme on s'échange les joueurs de hockey. Je pense que les électeurs méritent mieux que ça. On a toujours dit qu'on faisait de la politique autrement, bien c'est comme ça qu'on fait la politique autrement, c'est en ne faisant pas la même chose que les autres. »

Selon Guy Leclerc, sa formation a de bonnes chances d'effectuer des percées en 2018.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.