NOUVELLES
21/05/2017 02:41 EDT | Actualisé 21/05/2017 02:41 EDT

Accidents de calèche à Québec: « les juments ne montraient aucun signe avant-coureur »

La jument, nommée Fanny, est restée couchée au sol pendant près de deux heures.

Radio-Canada

Calèche Québec, l'entreprise qui gère les chevaux de calèche du Vieux-Québec, affirme que les deux accidents de chevaux de calèches survenus samedi ne sont pas liés à un mauvais traitement des bêtes.

La chef palefrenière chez Calèches Québec, Vicky Girard, affirme que dans les deux cas, les deux juments ne montraient aucun signe avant-coureur.

Lors du premier incident, la jument aurait pris le mors aux dents pour une raison inconnue. Lors du deuxième accident survenu quelques minutes plus tard, la jument avait bien bu et bien mangé, assure Vicky Girard.

« La jument avait fait trois ou quatre tours pendant la journée, alors ce n’est pas [la charge de travail] qui l’a fait tomber. Ce n’est pas la chaleur non plus », soutient-elle.

La jument, nommée Fanny, est restée couchée au sol pendant près de deux heures. La vétérinaire dépêchée sur les lieux aurait constaté qu'elle était déshydratée.

« On l’a réhydratée. On lui a injecté de l’adrénaline pour qu’elle puisse se relever. La jument sera au repos pour au moins trois semaines. On n’a pas déterminé la suite pour elle. S’il y a un retour au travail, ça va prendre un entraînement. »

Vicky Girard affirme que des prises de sang seront effectuées pour permettre une analyse complète de l’état de santé de la jument.