NOUVELLES
19/05/2017 23:11 EDT | Actualisé 20/05/2017 06:20 EDT

Pékin dit avoir intercepté un avion militaire américain "conformément à la loi"

La Chine a confirmé vendredi soir l'interception d'un appareil militaire américain par deux avions de combat chinois mais assuré qu'elle s'est déroulée "conformément à la loi", démentant que ses chasseurs aient agi de manière "non-professionnelle" comme l'a dit le Pentagone.

"Les remarques afférentes du côté américain ne correspondent pas aux faits", a déclaré le ministère chinois de la Défense dans un communiqué publié vendredi soir sur son site.

"Le 17 mai, un avion de reconnaissance américain effectuait une opération au dessus de la mer Jaune chinoise (la partie nord de la mer de Chine orientale), et l'aviation chinoise a agi pour l'identifier et enquêter conformément à la loi", selon le communiqué qui qualifie cette action de "professionnelle" et "sûre".

La Chine demande aux Etats-Unis de cesser ce type d'exercices de reconnaissance afin de prévenir de nouveaux incidents, estimant selon le communiqué que "les fréquentes opérations de reconnaissance de l'armée américaine sont la principale raison des problèmes de sécurité entre la Chine et les forces aériennes et maritimes américaines".

Confirmant des informations de médias américains, le Pentagone a indiqué vendredi qu'un WC-135 "Constant Phoenix" ("avion renifleur" conçu pour repérer tout signe d'activité nucléaire) effectuait une "mission de routine dans l'espace aérien international au-dessus de la mer de Chine orientale" lorsqu'il a été intercepté par deux avions de combat chinois SU-30.

Selon le Pentagone, la manoeuvre chinoise a été jugée "non-professionnelle" par l'équipage du WC-135 qui agissait en accord avec la loi internationale.

La publication du communiqué chinois intervient alors que le conseiller d'Etat Yang Jiechi, véritable patron de la diplomatie chinoise, s'est entretenu des préparatifs pour la première séance du dialogue sino-américain sur la diplomatie et la sécurité lors d'une conversation téléphonique samedi avec le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a noté dans un communiqué que MM. Yang et Tillerson "ont procédé à un échange de vues (...) sur les questions d'intérêt commun telles que la péninsule coréenne", sans indiquer si l'incident aérien a été abordé.

Des incidents aériens de ce type surviennent régulièrement au-dessus de la mer de Chine, où Pékin tente d'asseoir des revendications territoriales contestées par ses voisins et les Etats-Unis.

yan/amu/lch/at