NOUVELLES
18/05/2017 07:20 EDT | Actualisé 18/05/2017 17:49 EDT

Nastase a déclaré qu'il collabore avec l'ITF dans l'enquête sur ses commentaires

BUCAREST, Roumanie — Ilie Nastase a déclaré qu'il coopérait pleinement avec la Fédération internationale de tennis (ITF) dans son enquête portant sur son attitude néfaste et les propos déplacés qu'il a formulés le mois dernier.

L'ITF a provisoirement suspendu l'ex-tennisman étoile après qu'il eut spéculé sur la couleur de la peau du bébé que Serena Williams attend et pour ses commentaires désobligeants émis pendant un match de la Fed Cup entre la Roumanie et le Royaume-Uni.

Nastase a dit qu'il avait répondu aux accusations formulées par l'ITF et qu'il s'était excusé par voie écrite «aux gens qui ont été affectés ou blessés» et pour «la façon dont ils (les commentaires) ont été interprétés». Il a ajouté qu'il n'avait jamais eu l'intention «d'affecter le bien-être d'autrui».

Il a aussi demandé à l'ITF de lui accorder une audience afin de lui permettre «de présenter personnellement ma compréhension des événements et les conclusions que j'ai tirées de la situation.»

L'ex-joueur âgé de 70 ans a admis qu'il avait commis des erreurs et pris des raccourcis, mais a rappelé qu'il se bat «pour le tennis, pour le sport que j'aime, et qui ne peut être exclu de ma vie.»

À titre de capitaine de l'équipe roumaine en Fed Cup, Nastase a agressé verbalement la Britannique Johanna Konta, la capitaine de l'équipe Anne Keothavong ainsi qu'un arbitre. Ce dernier a d'ailleurs expulsé Nastase.

Nastase, un ex-no 1 mondial qui a gagné les Internationaux de France en 1973, ne sera pas invité dans la loge royale à Wimbledon, où il fut finaliste à deux reprises. Il a aussi été évincé des Internationaux de France.