NOUVELLES
18/05/2017 11:48 EDT | Actualisé 18/05/2017 17:52 EDT

Les travaux avancent pour la place Jean-Béliveau

Les travaux de la place Jean-Béliveau devant le Centre Vidéotron vont bon train, notamment en vue de l'installation de l'oeuvre d'art du duo Cooke-Sasseville.

Le périmètre où sera installée l'oeuvre d’art publique La Rencontre a été délimité.

Les ouvriers ont commencé à creuser l’espace où sera coulée la dalle de béton sur laquelle reposera l’oeuvre représentant deux jeunes cerfs de Virginie tenant en équilibre l'un sur l'autre.

Le duo surveille attentivement les travaux qui permettront d’ériger la sculpture en fonte sur un socle de béton blanc.

« On commence à creuser tous les pourtours de l’emplacement de la dalle pour pouvoir isoler le sol pour que la dalle ne travaille pas l’hiver. Il y aura 6 pouces de styromousse installés à 45 degrés sur plusieurs pieds autour de la dalle », explique Jean-François Cooke.

La plate-forme devrait être terminée d’ici le mois de juillet et l’installation de l’oeuvre est prévue pour la fin août.

Fonderie d'Inverness

Les quelque soixante pièces en fonte qui formeront chacun des chevreuils sont en préparation à la fonderie d’Inverness, où les deux sculpteurs se rendent régulièrement.

Les morceaux sont assemblés, le travail de finition se poursuit, mentionne Pierre Sasseville.

« On fait le suivi avec eux. On s’assure que tout est respecté, par exemple le chevreuil blanc du dessous va être peint avec une peinture industrielle par une entreprise ici à Québec, Magicolor, et pour l’occasion, puisque c’est beaucoup trop gros à entrer dans leur four, tois peintres vont se déplacer sur place », dit-il.

Une fois installée, la sculpture sera en phase avec le mobilier de la place Jean-Béliveau qui fera aussi usage de dalles de béton blanc.

Les artistes ont bon espoir que l’oeuvre complétée sera fidèle aux croquis dévoilés l’an dernier.

« Certains détails ont été ajustés, comme des arêtes qui sont trop coupantes, là, on va être obligés d’adoucir à certains endroits.. Le scénario des polygones qui rappellent la glace c’est un peu modifié, mais pour quelqu’un qui a vu l’annonce du projet et va le voir une fois réalisé, c’est impossible à percevoir », affirme Jean-François Cooke.

La création et la mise en place de La Rencontre bénéficient du plus gros budget jamais donné par la Ville de Québec pour une oeuvre d’art public. L’ensemble devrait rentrer dans les coûts assurent les sculpteurs.

L’inauguration de la place Jean-Béliveau est prévue pour septembre.

D'après les informations d'Anne Josée-Cameron