NOUVELLES
18/05/2017 17:10 EDT | Actualisé 18/05/2017 17:52 EDT

Les Alouettes à l'ère de Reed, Chapdelaine et Durant

Après avoir remplacé Jim Popp, en fin de saison dernière, le directeur général Kavis Reed trépigne d'impatience, tout comme l'entraîneur-chef Jacques Chapdelaine, à une dizaine de jours de ce premier camp d'entraînement dans leurs nouvelles fonctions.

« Un vestiaire est un écosystème fragile, dit Reed. Tu veux t’assurer de créer un environnement dans lequel les joueurs vont prospérer. »

Reed n’a toutefois pas hésiter à remuer ciel et terre, cet hiver, afin améliorer une équipe qui n’a gagné que 30 de ses 72 matchs depuis 2012. Évincés des éliminatoires au cours des deux dernières saisons, les Alouettes ont enfin fait l’acquisition d’un quart de premier plan en Darian Durant.

« Apprendre le système de Jacques en Floride m’a donné une bonne idée de ce qui s’en vient, a dit Durant. J’ai une bonne attaque pour jouer à la hauteur de mon talent. »

J’ai bien aimé le déroulement du mini camp. Il n’y avait pas beaucoup d’erreurs d’exécution. Les gars ont commencé à développer une chimie rapidement. Nous allons maintenant ajouter des jeux au livre et le système va se développer.

Jacques Chapdelaine, entraîneur-chef

Durant, qui a soulevé la Coupe Grey en 2013, a de hautes attentes en vue de la campagne qui approche, particulièrement en ce qui concerne ses receveurs, dont le nouveau venu Ernest Jackson, qui sort de deux saisons de plus de 1000 verges à Ottawa.

« Notre potentiel m’enthousiasme, affirme le quart de 34 ans. Nick Lewis est l’un des bons joueurs de cette ligue et Ernest Jackson était l’un des meilleurs receveurs l’année dernière. Tu regardes le talent de Sammy (Samuel Giguère), B.J. Cunningham et d’autres joueurs. Il n’y a pas de limite à ce que nous pourrons accomplir. »

La collaboration avec Anthony Calvillo

Quart partant des Roughriders de la Saskatchewan pendant 8 saisons, Durant a bien hâte de travailler avec Anthony Calvillo.

« Je suis impatient de m’asseoir avec lui pour constater comment il dissèque les défenses ennemies et pour voir si nous aborderons les choses du même angle. C’est un homme très brillant. »

Les deux hommes ont pu discuter amplement au cours du camp d’entraînement de trois jours du mois dernier en Floride. Ils se sont remémoré les deux coupes Grey au cours desquelles ils se sont affrontés, chaque fois avec un dénouement négatif pour Durant et les Riders.

En 2009, Damon Duval avait raté un placement avec 5 secondes à jouer avant que l’arbitre ne punisse la Saskatchewan pour avoir eu trop de joueurs sur le terrain. Duval a pu reprendre son botté pour donner la victoire aux Alouettes, 28-27.

« On a rigolé et j’ai finalement eu le courage de lui demander s’il croyait que le match était fini après le placement raté. Il m’a dit qu’il pensait que nous avions gagné. Je suis certain que nous reparlerons de nos grandes batailles. »

ADarian Durant

Début de saison face à la Saskatchewan

Entretemps, c’est le début de saison qui préoccupe le numéro 4. Surtout que le match inaugural, le 22 juin à Montréal, opposera les Oiseaux aux Roughriders.

« C’est excitant, ça sera toute une histoire, j’aime ça. J’ai hâte d’affronter mon ancienne équipe et je crois que les gars ont hâte aussi. »

Jacques Chapdelaine, qui a mené l'équipe à une fiche de 4-2 après avoir remplacé Jim Popp sur les lignes de côté, désire que l’équipe parte du bon pied.

« C’est important surtout que plus la saison avance, plus les autres équipes peuvent nous voir sur film. Elles peuvent ainsi mieux se défendre contre nous. Et il y a le défi de surmonter l’usure et la fatigue au fil de la saison. Nous voulons être compétitifs dès le départ et finir en force aussi. »

« Nos partisans ont été loyaux, constate pour sa part Kavis Reed. Nous voulons leur donner matière à réjouissance dès le début de la saison. »

Le camp d’entraînement s’amorcera le 28 mai, à Sherbrooke.

Les Alouettes disputeront ensuite deux matchs préparatoires, le 8 juin à Toronto et le 15 juin à Montréal, face au Rouge et Noir d'Ottawa.