NOUVELLES
18/05/2017 07:05 EDT | Actualisé 18/05/2017 07:20 EDT

Gaza: verdict dimanche pour le meurtrier présumé d'un commandant du Hamas

La justice militaire à Gaza, tenue par le Hamas, a conclu jeudi le procès de trois hommes accusés d'avoir assassiné un commandant du mouvement islamiste et le verdict devrait être rendu dimanche, a indiqué le ministère de l'Intérieur à Gaza.

Un tribunal militaire a tenu la quatrième et dernière audience du procès qui s'est ouvert lundi contre le meurtrier présumé et de deux complices accusés d'avoir "collaboré" avec Israël pour perpétrer cet assassinat, a dit à l'AFP Iyad al-Bozoum, porte-parole du ministère.

"Le verdict devrait être rendu dimanche, il sera définitif et les accusés n'ont pas le droit d'interjeter appel, conformément à la loi palestinienne", a-t-il ajouté.

Mazen Faqha, un commandant de la branche armée du Hamas, a été abattu de plusieurs balles le 24 mars devant chez lui. Le Hamas a immédiatement accusé Israël en invoquant le professionnalisme de l'opération.

La mystérieuse exécution a suscité un accès de fébrilité dans la bande de Gaza et au sein du Hamas, ainsi que des promesses de vengeance faisant planer le spectre d'une nouvelle escalade militaire avec Israël. Le chef du mouvement Ismaïl Haniyeh a lui-même parlé de "coup douloureux" et promis que le criminel serait "châtié", dans un territoire où la peine de mort est appliquée.

"Le verdict sera la peine de mort et l'exécution sera menée au plus vite", a indiqué une source proche de la justice militaire.

Le Hamas avait annoncé il y a une semaine l'arrestation du meurtrier présumé, identifié comme Achraf Abou Leïla, 38 ans.

Après l'assassinat, les services de sécurité avaient lancé une vaste campagne contre la "collaboration" durant laquelle ils affirment avoir arrêté 45 personnes.

Le 6 avril, le Hamas avait fait un exemple en pendant trois hommes accusés de faits de "collaboration" avec Israël antérieurs à la mort de Mazen Faqha et sans lien direct avec elle.

az/sbh/lal