NOUVELLES
18/05/2017 07:18 EDT | Actualisé 18/05/2017 07:40 EDT

Chypre attribue la construction d'un casino géant au consortium Melco-Hard Rock

La République de Chypre a attribué jeudi au consortium formé par l'américain Hard Rock et Melco (Macao) une licence pour construire et exploiter le premier casino de la partie sud de l'île méditerranéenne divisée.

Le ministre du Commerce George Lakkotrypis a annoncé que son gouvernement avait "ratifié la licence pour (la construction de) ce casino au consortium formé de Melco et Hard Rock".

La licence, qui s'étale sur 30 ans, prévoit la construction d'un casino géant dans la ville côtière de Limassol (sud) ainsi que plusieurs antennes dans d'autres villes.

"Il s'agit d'un projet colossal qui enrichira nos revenus liés au tourisme et créera de nouveaux emplois", s'est réjoui le ministre.

Chypre est divisée depuis l'invasion en 1974 des troupes turques dans la partie nord de l'île.

Des casinos fleurissent depuis longtemps dans la République turque de Chypre nord (reconnue seulement par Ankara). Mais dans la moitié sud, les tentatives de légalisation des casinos ont longtemps échoué face notamment à l'opposition de la très influente Eglise orthodoxe.

Ce casino s'inscrit dans le cadre d'un plan gouvernemental pour relancer l'économie de l'île, membre de la zone euro, avec la création de quelque 2.500 postes. Il devra compter au moins 100 tables de jeu et 1.000 machines.

Selon les estimations, l'opération pourrait rapporter environ 100 millions d'euros par an à l'Etat.

Le gouvernement avait initialement tablé sur une ouverture dès 2018, mais il n'était pas clair dans l'immédiat si cette date était maintenue.

Chypre table plus que jamais sur le tourisme, en plein essor, pour relancer son économie, quatre ans après une grave crise financière.

cc/cmk/hj