NOUVELLES
18/05/2017 08:43 EDT | Actualisé 18/05/2017 09:00 EDT

Albanie: la droite renonce à boycotter les législatives

L'opposition de droite a renoncé jeudi à boycotter les élections législatives de juin en Albanie après un accord avec la majorité, ont annoncé les responsables des deux camps.

Le scrutin a toutefois été reporté d'une semaine, du 18 au 25 juin, en vertu d'un accord conclu avec la majorité dirigée par le Premier ministre socialiste Edi Rama.

Le Parti démocratique (PD) estimait que les conditions d'un scrutin équitable n'étaient pas remplies et accusait le chef du gouvernement de collusion avec les trafiquants de cannabis, une plaie dans ce pays candidat à l'Union européenne.

En retour, la majorité accusait la droite d'user de calomnies et d'artifices pour faire pièce à la réforme de la justice que l'UE exige.

Le Parti démocratique réclamait la démission d'Edi Rama avant le scrutin, ainsi que la formation d'un gouvernement de transition avant le vote. Mais, mis sous pression par des responsables européens et américains, il a finalement cédé.

Il a obtenu que soient choisis dans ses rangs un vice-premier ministre et six ministres, dont ceux de l'Intérieur et de la Justice, qui seront en fonction jusqu'aux élections.

La droite désignera aussi le président de la commission électorale, ainsi que le médiateur de la République, un poste qui passera sous contrôle de la droite. Le Parti démocratique a également annoncé qu'il mettait un terme à son boycott des travaux du Parlement, entamés à l'automne 2016.

L'Albanie est membre de l'OTAN depuis 2009 et a obtenu en 2014 le statut de candidat à l'adhésion à l'Union européenne.

bme/ng/elp