NOUVELLES
17/05/2017 10:21 EDT | Actualisé 17/05/2017 15:31 EDT

Ce dimanche, il y en aura pour tous les goûts

MONTRÉAL — Pour la soirée dominicale de ce long week-end prolongé par la Journée nationale des patriotes, Radio-Canada, TVA et Télé-Québec proposent quelques heures d'un choix varié en matière de divertissement.

D'abord, à 20 h, TVA présente «Le Banquier — Les années 80» où on a réuni un nombre impressionnant de personnalités ayant fait les beaux jours de la télé, il y a quelque 35 années, et qui deviendront les beautés d'un soir. Nous verrons, entre autres, Belgazou, Lucien Francoeur, Claude Steben, Marc-André Coallier, Sonia Benezra, Claire Pimparé et beaucoup d'autres, alors que le groupe rock The Box assurera la partie musicale.

À Radio-Canada, à 20h, Michel Barrette reprend ses balades estivales. Ce dimanche, c'est en compagnie de Martin Matte et de Paul Houde, à bord d'une Pacer DL 1977, qu'il visite les lieux de leur jeunesse. Puis, à 21h, Radio-Canada lance un nouveau talk-show, «Le beau dimanche». Jean-Philippe Wauthier et Rebecca Makonnen y reviennent sur les actualités de la semaine en compagnie des personnalités de l'heure.

Enfin, à Télé-Québec, à 20h, les cinéphiles apprécieront «Le chemin de nos foyers», un drame de mœurs avec Mark Ruffalo, Laura Dern, Peter Krause et Naomi Watts, qui interprètent deux couples amis dont le mari de l'un tombe amoureux de la femme de l'autre.

«Tu voies l'or, tu vires fou»

On entend moins parler des mines d'or du Yukon. Pourtant, elles existent pour qui rêve de s'enrichir, mais encore faut-il avoir le profil de l'emploi. Ce n'est pas un métier de tout repos, mais il offre tout de même beaucoup de liberté.

Curieux d'en connaître davantage sur ce style de vie, Simon D'Amours, téméraire de nature, se rend dans la Cité de Dawson avec la panoplie du parfait orpailleur: vieux tacot, vêtements chauds, bottes. Il rencontre Bernard «Bernie» Gagnon, un solide gaillard de 75 ans, ex-pilote d'hélicoptère qui a été séduit par le Yukon et a décidé de s'y établir. Il a bien voulu enseigner les rudiments du métier au nouvel arrivant, bien que la saison soit terminée. Munis d'une «machine à repérer l'or», les deux hommes scrutent la terre, attentifs au moindre mouvement de la «machine» pour trouver un «claim» (concession) pour Simon.

Et on trouve. Simon apprend donc à manier la batée, et quand Bernie lui indique les minuscules éclats d'or au creux de sa main, le nouveau chercheur sent qu'il est instantanément envahi par la fièvre qui en a frappé plusieurs depuis plus d'un siècle. «Chercheurs d'or yukonnais», à Unis TV, ce dimanche, 21h.

Choisir les forces policières

Qui sont ces jeunes qui choisissent de devenir policiers? Nous en connaîtrons trois — Lou, Pascal et Claudie — que nous suivrons du cégep jusqu'à l'École nationale de police du Québec, où on leur inculquera les secrets du métier. Vient ensuite le moment tant attendu: le premier jour d'une carrière au cours de laquelle ils connaîtront toutes sortes d'expériences. Au cours de leur formation, nous verrons comment évolue leur réflexion lorsqu'ils sont confrontés à la réalité et comment ils réagissent face aux événements. À Radio-Canada, «1001 Vies / Police Académie», les samedis 20 et 27 mai, 21h.

On peut dire de Rachid Badouri qu'il est le plus montréalais des Arabes parce qu'à lui seul, il sait personnifier des gens de toutes les origines. Il aime bien s'amuser aux dépens de son père, Mohamed, adepte de la métaphore, mais aussi de sa nouvelle épouse dont il se plait à énumérer les aspects inconnus de sa personnalité apparus après le mariage. Il rend également un hommage touchant à sa mère, décédée du cancer seulement quelques semaines après son mariage. «Rachid Badouri: rechargé», les lundis 22 et 29 mai, 21h, à TVA.

Depuis 200 ans, les Portugais, Chinois, Juifs et Italiens qui sont arrivés à Montréal se sont concentrés sur la rue Saint-Laurent, la voie qui divise Montréal en deux pôles, l'ouest anglophone et l'est francophone. Puis, avec les années, la masse de nouveaux arrivants s'est divisée: les Chinois se sont installés rue De La Gauchetière pour ensuite traverser sur la Rive-Sud. Les Italiens se sont dirigés vers la rue Jean-Talon pour créer «La petite Italie» et se sont établis à Saint-Léonard, et enfin, les Juifs ont choisi Côte-des-Neiges et Hampstead. «La Main… et les autres», le mardi 23 mai, 20h, à RDI.

À RADIO-CANADA: En compagnie des sœurs Boulay, Marie-Pierre Arthur, Karim Ouellet, Élage Diouf et Samito, Philippe Fehmiu présente les quatre nouvelles révélations de Radio-Canada 2017-2018 à «100 pour cent Révélations», ce samedi, 20h.

À TÉLÉ-QUÉBEC: Les lundi et mardi 22 et 23 mai, 20h, on feuillette l'album des «Images perdues des Kennedy», une famille qui, malgré sa position privilégiée dans la vie, a connu des drames sans pareil. Et le mercredi 24 mai, 20h, on revient sur la mort tragique de John F. Kennedy, le 22 novembre 1963. Avec de nouvelles technologies, on visionne des vidéos amateurs prises sous différents angles dans l'espoir de faire la lumière sur les doutes persistants concernant son assassinat qui a bouleversé le monde entier, dans «Kennedy, le film vérité».

À TV5: On dit des jésuites — des prêtres éduqués, érudits, éloquents — qu'ils sont les commandos de l'Église et de l'esprit. Le pape François est jésuite et a pour but de combattre la corruption, le trafic d'influence, la pédophilie. Dès son élection, Jorge Mario Bergoglio a donné le ton de son pontificat en continuant de vivre en toute simplicité. Mais ses positions innovatrices ne font pas l'unanimité au sein de la confrérie. «Les coulisses de l'événement / Pape François, du jésuite dans les idées», le mercredi 24 mai, 20h.

À RDI: Sur le point de perdre la vue, une réalisatrice chilienne documente sa réalité alors qu'elle revient auprès des siens et tisse des liens amicaux avec des vendeurs de rue qui la préparent à vivre sa nouvelle vie d'aveugle. «Avant que ne s'effacent les visages», le jeudi 25 mai, 20h.

À INVESTIGATION: Aux «Docteurs de la mort», que s'est-il passé entre Carlette Parker, infirmière d'expérience, et une dame âgée dont elle s'occupait et qu'on a retrouvée morte, dans une voiture, à l'orée d'un bois? Le mardi 23 mai, 22h.