NOUVELLES
16/05/2017 12:34 EDT

Le mauvais temps retarde l'ensemencement des champs de pommes de terre à l'Î.-P.-É.

Le mauvais temps des dernières semaines retarde l'ensemencement des champs de pommes de terre à l'Île-du-Prince-Édouard.

La période d'ensemencement normale de la pomme de terre est du 1er au 20 mai. L'ensemencement commence généralement à l'est et se déplace vers l'ouest de la province, car l'extrémité est de l'île a un sol plus sec et plus sablonneux.

« Nous sommes dans notre deuxième semaine de temps humide et il n'y a vraiment rien qui puisse être fait à l'heure actuelle », affirme Rodney Dingwell, président de la Commission de la pomme de terre de l'Île-du-Prince-Édouard.

Les cultivateurs de pommes de terre qui avaient commencé à ensemencer leurs champs ont dû interrompre leurs activités. Ceux qui n'avaient pas commencé ont décidé d'attendre plus longtemps.

Moins de 5% des champs de pommes de terre sont présentement ensemencés.

« Au cours de la dernière semaine, nous avons probablement eu autant de pluie que nous aurions normalement dans environ un mois », estime Greg Donald, directeur général de la Commission de la pomme de terre.

Situation différente au Nouveau-Brunswick

La situation n'est toutefois pas la même partout dans les Maritimes.

Christian Michaud est copropriétaire de la Ferme Michaud, à Bouctouche, au Nouveau-Brunswick. Il dit qu'il a été en mesure d'ensemencer son champ de pommes de terre sans problème.

Il est important pour les producteurs de pommes de terre qui vendent leurs produits au cours de l'été d'ensemencer leurs champs le plus tôt possible, selon le cultivateur. Mais les producteurs qui prévoient entreposer leurs pommes de terre après les récoltes feraient mieux d'attendre, précise-t-il.

« Si c'est trop froid et trop humide, il y a un danger que la plante pourrisse dans la terre. Il n'y aura alors pas de récolte », affirme Christian Michaud.

Avec des informations de CBC