NOUVELLES
16/05/2017 06:09 EDT | Actualisé 16/05/2017 06:28 EDT

La commission d'évaluation du CIO salue la vision de Paris pour les JO

PARIS — Le président de la commission d'évaluation du CIO, Patrick Baumann, a salué la vision de Paris pour les Jeux olympiques à la conclusion d'une visite de trois jours dans la capitale française, mardi.

Baumann n'a toutefois pas voulu s'avancer davantage quant à savoir si la ville lumière accueillera les jeux en 2024, ou quatre ans plus tard.

Comme le Comité international olympique évalue actuellement la possibilité d'accorder à Paris et Los Angeles les deux prochains Jeux olympiques en septembre, Baumann a déclaré qu'il était impressionné par le sens de l'histoire au cœur de la candidature française.

Plusieurs monuments phares du centre-ville seraient utilisés si Paris obtient les jeux. Les courses cyclistes sur route finiraient à l'Arc de Triomphe, les compétitions de taekwondo et d'escrime seraient organisées à l'intérieur du Grand Palais, les sports équestres à côté du château de Versailles et le volleyball de plage au pied de la Tour Eiffel.

«La candidature de Paris peut mettre le sport au centre de cette histoire, a déclaré Baumann lors d'une conférence de presse. Et il y a aussi l'histoire olympique, avec le baron Pierre de Coubertin, c'est là que les Jeux olympiques modernes sont nés. Il existe un lien très étroit entre l'histoire de Paris, l'histoire des Jeux olympiques et leur volonté d'accueillir encore les jeux après ceux de 1924.»

Le CIO a été fondé à Paris en 1894 par le baron français Pierre de Coubertin et la capitale française a accueilli les Jeux olympiques en 1900 et 1924. Paris a échoué dans ses tentatives d'obtenir les Jeux en 1992, 2008 et 2012.

Après le forfait de trois villes dans la course olympique, Los Angeles et Paris sont les deux seules candidatures en lice pour les Jeux de 2024, qui seront décernés en septembre lors d'une réunion des dirigeants olympiques au Pérou.

Mais le CIO a mandaté quatre vice-présidents pour envisager la perspective d'attribuer les jeux de 2024 et 2028 en même temps pour assurer un scénario «gagnant-gagnant». Une décision à ce sujet devrait être prise avant une réunion importante à Lausanne, en Suisse, en juillet, lorsque Paris et Los Angeles auront une autre occasion de présenter leur candidature aux membres du CIO après avoir reçu le rapport de la commission d'évaluation.

L'élection de la ville hôte aura lieu le 13 septembre à Lima, au Pérou.

Paris a fait savoir clairement que la ville est seulement intéressée à accueillir l'édition 2024, un message martelé par le mairesse de Paris Anne Hidalgo, mardi.

«Je ne songe même pas que nous n'obtiendrons pas ceux de 2024», a déclaré Hidalgo à l'Associated Press lorsqu'elle a été interrogée sur l'avenir de la candidature si Paris perd.