NOUVELLES
16/05/2017 16:28 EDT

L'Impact a besoin d'un meilleur appui de la communauté selon Don Garber

Durant un concert d'éloges devant Joey Saputo, Don Garber a profité de son statut de chef d'orchestre de la MLS pour monter aux barricades. Montréal doit mieux soutenir son équipe de soccer pour notamment accueillir le match des étoiles.

Un texte de Jean-François Poirier

« Les estrades devraient être pleines à tous les matchs », a tranché le commissaire de la MLS lors de passage dans les bureaux de l'Impact, à Montréal, mardi. L'équipe a attiré des foules de plus de 61 000 spectateurs lors de rendez-vous de grande envergure, mais il faut de la constance. Le club doit réussir à s'intégrer davantage à la communauté. »

Don Garber était de fort bonne humeur devant la presse. Ses remarques ne doivent pas surtout être perçues comme un désaveu puisque admiration envers le travail accompli par l'organisation montréalaise depuis son adhésion à la MLS en 2012 est indéniable.

« Le stade Saputo est magnifique. L'Impact a beaucoup investi pour se doter d'un formidable centre d'entraînement, comme jamais il ne l'avait fait auparavant avant son entrée en MLS. L'équipe a attiré des joueurs excitants et de jeunes athlètes prometteurs sont issus de son programme de développement. Tous les éléments sont en place. Il faut se donner du temps. »

L'Américain est prêt à citer en exemple l'équipe de Joey Saputo à tous ceux qui désirent adhérer à la MLS.

« Nous devons trouver la façon d'attirer le public sur une base permanente. D'autres équipes évoluant dans un marché similaire à celui de l'impact réussissent à le faire. Nos meilleures organisations jouissent d'un lien très fort avec leur communauté. C'est la base du succès. »

Populaire comme le Canadien

Don Garber aimerait que l'Impact gagne beaucoup en popularité à Montréal et nourrit de grandes ambitions. Sans aucune retenue, le commissaire déclare que Mauro Biello et ses joueurs doivent avoir autant d'importance dans le coeur des Montréalais que n'importe quelle équipe de sport professionnel de la ville. Ce qui semble une mission ardue dans le fief du Canadien de Montréal...

« Nous voulons que l'Impact profite des célébrations du 375e anniversaire de la ville pour s'incruster dans la communauté. La direction de l'équipe est dédiée à cette tâche. Je n'ai jamais rencontré le maire Denis Coderre, mais j'aimerais pouvoir le faire. Je sais qu'il supporte l'Impact. »

Une rencontre entre le maire de Montréal et le commissaire de la MLS pourrait bientôt se concrétiser si le plus important de circuit de soccer nord-américain maintient sa volonté de présenter son match des étoiles dans la métropole dans un avenir rapproché.

« Il y aura un match des étoiles à Montréal, il faut juste déterminer le bon moment, jure Garber. Chicago l'organise en 2017. Ce n'est pas seulement un match de soccer mais un événement avec des activités multiples aux quatre coins de la ville. Chicago et la MLS ont développé un bon partenariat. Nous voudrions faire la même chose ici. La tenue d'un tel événement doit être bénéfique pour Montréal, l'Impact et notre sport. »

Présent au point de presse de Don Garber, Joey Saputo n'a pas voulu préciser ses intentions, préférant laisser la tribune au commissaire de la MLS. Le président de l'Impact abordera ce sujet au moment qu'il jugera opportun, a indiqué un membre du département des communications de l'Impact.

En 2017, la MLS a conclu une entente avec le Real Madrid afin que la puissante équipe espagnole affronte une formation composée des joueurs par excellence du circuit nord-américain au Soldier Field, à Chicago, le 2 août.

Pas d'expansion au Canada

Don Garber a été catégorique. La MLS n'a aucun projet d'expansion au Canada, même si quatre nouvelles formations s'ajouteront à la ligue d'ici 2022.

Nous voulons consolider nos efforts sur la réussite des trois équipes existantes à Montréal, Toronto et Vancouver. Une nouvelle ligue canadienne verra le jour et pourra s'emparer des autres marchés qui manifestent un intérêt pour le soccer. C'est une bonne chose pour le soccer au Canada, même sans notre participation. Nos trois équipes canadiennes ont fait de gros investissements.

Don Garber

« La MLS n'est établie au Canada que depuis 10 ans. Il y a encore beaucoup de travail à accomplir. »

Le modèle Piatti

Le nom d'Ignacio Piatti a souvent été prononcé par Don Garber durant son allocution sans même que les journalistes ne fassent allusion à l'Argentin. Selon lui, l'acquisition d'un type de joueur comme Piatti par l'Impact amène beaucoup à la MLS.

« Piatti est l'un des meilleurs joueurs de l'histoire du circuit, affirme Garber. Il ne gagne pas 7 millions de dollars par année, mais il désire jouer dans la MLS. Mais ca ne veut pas dire qu'il ne jouit pas d'une réputation fantastique. Des joueurs comme lui contribuent aux succès de la ligue que nous voulons devenir. »

En guise de conclusion, Don Garber s'est mis dans la peau d'un restaurateur pour expliquer le défi qui attend son circuit

« La MLS vit une transition. Au départ, nous devions attirer les gens au restaurant avec des chefs de renom et les gens sont venus goûter au repas. Aujourd'hui, nous devons continuer à bien les servir et à leur offrir de bons produits, même si les chefs ont quitté le restaurant. »

« Autrement dit, nous voulons une ligue dont le calibre de jeu est amélioré, même si les Beckham et Gerrard de ce monde ne sont plus là. »