NOUVELLES
16/05/2017 14:11 EDT | Actualisé 16/05/2017 14:36 EDT

Entente sur le prix de la crevette

Les pêcheurs de crevettes et les propriétaires des usines de transformation de Rivière-au-Renard, de l'Anse-au-Griffon et Matane se sont finalement entendus sur le prix de vente de la crevette.

Le directeur de l'Office des pêcheurs de crevettes du Grand Gaspé, Patrice Élément, croit que l'entente satisfait les parties.

On considère que ce prix-là reflète bien les conditions actuelles du marché et qu’on va avoir une bonne saison

Patrice Élément, directeur de l'Office des pêcheurs de crevettes du Grand Gaspé

Le directeur de l'Association québécoise de l'industrie de la pêche, Jean-Paul Gagné, est satisfait de savoir que les pêcheurs pourront partir en mer dès mardi soir, et les employés des usines pourront commencer à travailler. Le défi a été de trouver un prix fixe, explique-t-il « parce qu’on a quand même une responsabilité sociale dans tout ça, il y a des employés d’usines qui attendaient pour travailler aussi »

Dans les circonstances on est satisfait de ce qui s’est passé, les pêcheurs ont fait des concessions et on en a fait nous autres aussi

Jean-Paul Gagné, Association québécoise de l'industrie de la pêche

Les deux parties travailleront dès cet automne à trouver une formule pour établir les prix de vente. M. Gagné croit qu’une méthode à pourcentage pourrait répondre aux besoins des pêcheurs et des industriels et ainsi éviter les longues négociations qui retardent le début de la saison.

Les travailleurs d'usines étaient impatients de commencer à travailler et demandaient l'intervention des gouvernements pour dénouer l'impasse.