NOUVELLES
16/05/2017 13:00 EDT | Actualisé 16/05/2017 14:30 EDT

Des propos passés viennent hanter des candidats à l'élection en Nouvelle-Écosse

HALIFAX — Des propos déplacés, sexistes et homophobes tenus sur internet dans le passé sont revenus hanter des candidats à l'élection provinciale en Nouvelle-Écosse, alors qu'une troisième personne a dû retirer sa candidature, mardi.

Le Parti conservateur a indiqué dans un communiqué laconique publié mardi après-midi que sa candidate dans la circonscription de Dartmouth South, Jad Crnogorac, ne serait plus dans la course en raison de ses publications sur les médias sociaux.

Elle a notamment publié une blague sur la drogue du viol, en plus de citer le fait que les Blancs ne gagnent aucun des prix remis par la Black Entertainment Television comme exemple d'«inégalité».

Ce retrait survient une journée après que CTV News eut publié des extraits du site web de Bill McEwan, candidat du Nouveau Parti démocratique dans Dartmouth East, une circonscription chaudement disputée. L'ancien militaire et journaliste avait tenté de mettre le site hors ligne — il n'y avait pas ajouté de publications depuis 2013 —, mais quelqu'un a réussi à mettre la main sur une version archivée.

En plus d'utiliser un terme méprisant envers les homosexuels, la mission du site indique que «dans un monde d'implants mammaires, de malbouffe et de bière abordable, comment pourrait-on ne pas aimer être un homme?»

On indique que le site a été conçu pour aider les lecteurs, avec des chroniques dont les sujets vont «de la bière aux boules».

M. McEwan a remis sa démission, mais les règlements électoraux font en sorte que son nom apparaîtra malgré tout sur le bulletin de vote, tout comme celui de Mme Crnogorac.

Plus tôt dans la campagne, les libéraux avaient eux aussi laissé tomber un candidat, Matthew MacKnight, en raison de propos qu'il avait tenus sur Twitter et dans lesquels il semblait se moquer des personnes trisomiques.