Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Chamberland: enquête interne à la suite d'une rencontre entre un policier et un analyste médias

La Commission d'enquête sur les sources journalistiques se penche mardi matin sur une rencontre entre un policier de Montréal, Roger Larivière, et l'analyste Stéphane Berthomet, que l'on voit régulièrement dans les médias.

Le 9 octobre 2014, quatre policiers se trouvaient au même restaurant que les deux hommes. Ils avaient signalé au Service de police de la ville de Montréal que le policier Larivière leur avait semblé très nerveux et avait quitté précipitamment.

Le policier Normand Borduas, alors à la Direction des enquêtes internes du SPVM, avait été mandaté pour faire enquête, a-t-il rapporté à la commission d'enquête.

Après vérification, l'enquêteur avait trouvé que le policier Larivière avait, peu avant sa rencontre avec M. Berthomet, consulté le dossier d'un autre policier, Mario Lambert, qui craignait pour sa sécurité.

Il avait également découvert que le policier Larivière transférait à son adresse de courriel personnelle des courriels reçus au bureau. L'enquêteur Borduas s'était alors demandé si cela pourrait être d'intérêt médiatique, ce qui aurait pu nuire à la sécurité du policier Lambert.

Il y a donc eu une enquête interne, même s'il n'y a eu aucun article ou reportage dans les médias concernant ce que l'enquêteur Borduas a observé entre octobre 2014 et mars 2015.

Voir aussi:

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.