NOUVELLES
16/05/2017 11:28 EDT

Benoît Roberge, ex-enquêteur du SPVM, en libération conditionnelle totale

Radio-Canada

L'ancien enquêteur du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) Benoît Roberge, spécialiste des motards criminels, pourra retourner chez lui après avoir obtenu ce matin une libération conditionnelle totale.

Benoît Roberge était en maison de transition depuis la fin d'août 2016. Comme condition à sa libération, Roberge devra continuer à faire du bénévolat à temps partiel. Son plan de sortie a été discuté à huis clos.

Âgé de 54 ans, Roberge avait été condamné à huit ans de pénitencier le 4 avril 2014 après avoir plaidé coupable à des accusations de gangstérisme et d'abus de confiance.

Il avait vendu des informations sur des enquêtes au Hells Angel René Charlebois. Roberge aurait reçu au moins 125 000 $ en échange de ces renseignements qui avaient mis la vie de certaines personnes en danger, en plus de mettre des enquêtes en péril et de permettre à des suspects d'échapper à des ratissages policiers.

Piégé par la police, Roberge avait été arrêté le 5 octobre 2013, peu de temps après avoir pris sa retraite du SPVM.

Avec les informations de Geneviève Garon