NOUVELLES
15/05/2017 03:24 EDT

Disparition de Karine Major: la piste du départ volontaire maintenant privilégiée par la SQ

Radio-Canada

Le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec poursuit ses recherches pour retrouver Karine Major, disparue depuis maintenant près d'une semaine. Les enquêteurs ont établi un poste de commandement mobile à Cacouna afin de faire progresser l'enquête.

Selon la Sûreté du Québec, Karine Major aurait retiré d'importants montants d'argent le jour de sa disparition. Ils privilégient maintenant la piste du départ volontaire pour expliquer la disparition de la jeune femme.

Présent à Cacouna, le conjoint de Karine Major, Alexandre Livernoche, lui a lancé un message:

«On veut la revoir, on est prêt à faire tout ce qu'il faut, on va l'écouter»
— Alexandre Livernoche, conjoint de Karine Major

À la recherche de témoins

La Sûreté du Québec a établi un poste de commandement dans le stationnement de l'église de Cacouna afin de faire progresser son enquête.

Les policiers souhaitent rencontrer des gens qui auraient pu rencontrer Karine Major à Cacouna ou aux alentours, puisque le signal du cellulaire de la jeune femme a été capté par une tour du secteur la semaine dernière.

«Toute information, aussi petite soit-elle, peut nous aider à faire avancer le dossier»
— Claude Doiron, porte-parole de la Sûreté du Québec

La Sûreté du Québec invite les gens qui détiennent de l'information ou qui auraient été témoins d'événements qui pourraient être en lien avec la disparition de la jeune femme à se présenter au poste de commandement mobile, dans le stationnement de l'église de Cacouna.

Les enquêteurs recueilleront les informations du public à cet endroit jusqu'à 16 h, lundi. Le public peut également les joindre à ce numéro : 1-800-659-4264.

Karine Major a été vue pour la dernière fois à son domicile de la rue Saint-Joseph Ouest, à Rimouski, le 9 mai. Elle se déplacerait à bord d'une voiture de marque Nissan Micra, de l'année 2015, de couleur rouge, immatriculée : K23 GZY. Ses proches ont des raisons d'avoir peur pour sa santé et sa sécurité.

LIRE AUSSI :

» Disparition de Karine Major: un poste de commandement à Cacouna


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter