NOUVELLES
11/05/2017 05:56 EDT | Actualisé 11/05/2017 06:20 EDT

Transfert de Pogba - Eviter les réactions "impulsives" selon le président de la fédération anglaise

Le président de la Fédération anglaise de football (FA) Greg Clarke a estimé jeudi que le monde du football devait éviter les réactions "impulsives" autour du transfert de Paul Pogba à Manchester United, transaction la plus chère de l'histoire dans le collimateur de la Fifa.

"Si c'est ce qu'ils (Manchester Uniter) ont prévu de payer, ils vont payer. Ils sont responsables envers leurs propriétaires et leurs fans", a déclaré M. Clarke à la BBC, deux jours après que Mediapart a annoncé l'ouverture d'une enquête de la Fifa au sujet du transfert du Français à l'été 2016 de la Juventus Turin à MU.

L'instance a "demandé des renseignements" au club anglais au sujet de cette transaction "il y a plusieurs semaines", a confirmé une source proche du dossier à l'AFP.

L'entraîneur des Red Devils José Mourinho a en revanche indiqué mercredi en conférence de presse que l'international de 24 ans n'était "pas affecté" par cette affaire.

Selon Mediapart, des documents issus des Football Leaks révèlent que l'agent de Paul Pogba, Mino Raiola, "a perçu 49 millions d'euros sur ce seul transfert, grâce à un conflit d'intérêts hors norme: il était à la fois l'agent de la Juventus, de Manchester et du joueur".

Au total, toujours selon Mediapart, Pogba a coûté "en réalité 127 millions d'euros à Manchester United dont 49 millions ont atterri dans les poches de Raiola, et seulement 78 millions dans les caisses de la Juve".

Greg Clarke n'a pas évoqué d'éventuelles irrégularités lors de cette transaction, mais s'est interrogé: "combien devons-nous payer pour acheter des joueurs? Combien d'argent doit revenir aux agents?".

"Si le football veut changer la situation et limiter les transferts d'argent, nous devons nous considérer comme un jeu mené par des professionnels et en parler", a-t-il ajouté.

Soulignant que le monde du football méritait mieux que des réactions "impulsives" s'il veut mener des réformes, le patron du football anglais a mis en garde contre le fait de ne s'intéresser qu'à un seul transfert et le "diaboliser".

"Nous devons nous pencher sur les règles concernant les transferts. Près de trois milliards de dollars circulent autour du globe. Cela représente beaucoup d'argent, donc nous devons être transparents sur ce sujet", a déclaré un peu plus tôt dans la journée, le président de la Fifa, Gianni Infantino, lors du congrès annuel de la fédération internationale à Bahreïn.

Selon le site d'investigation, Raiola "ne semble pas avoir déclaré à Manchester qu'il travaillait aussi pour la Juventus", ce qui est interdit par la réglementation anglaise.

jdg/lp/ch/cto/dhe

MANCHESTER UNITED

JUVENTUS FOOTBALL CLUB