NOUVELLES
11/05/2017 08:46 EDT | Actualisé 11/05/2017 09:00 EDT

Tour d'Italie - 6e étape: déclarations

Silvan Dillier (SUI/BMC), vainqueur de l'étape: "Je ne sais pas comment j'ai fait pour battre Stuyven qui est un très bon sprinteur. Mais j'avais encore de la force dans le sprint et j'ai pu mettre un braquet assez important. C'est ma plus grande victoire. J'ai su saisir ma chance. L'étape avait mal commencé, j'ai eu une crevaison au départ. J'ai mené la chasse et je me suis retrouvé dans l'échappée.Ce n'était pas une étape complètement favorable aux sprinteurs. Le final ne leur convenait pas. Je me doutais que Stuyven attaquerait avant le sprint. Je le surveillais de près, j'étais dans sa roue."

Bob Jungels (LUX/Quick-Step), maillot rose: "Nous voulions garder le maillot et si possible gagner l'étape avec Gaviria. Mais, finalement, on n'a pas eu à travailler. Une échappée qui aille au bout, c'était parfait à cause des bonifications. Le final comportait beaucoup de virages, c'était stressant."

Jasper Stuyven (BEL/Trek), 2e de l'étape: "C'est une grosse déception. Il n'y a pas beaucoup d'occasions de ce genre. J'avais coché cette étape. J'ai été un peu surpris par Dillier mais le final, à 8%, était un peu pentu pour moi."

Lukas Pöstlberger (AUT/Bora), 3e de l'étape: "J'ai peut-être commis une erreur. J'aurais dû attaquer avant le sprint. Je savais être moins rapide mais, après tant de kilomètres, on ne sait jamais comment répondent les jambes. J'ai perdu quelques mètres sur Dillier et Stuyven, c'était fini. Je vous le promets, je recommencerai."

jm-jd/ps