POLITIQUE
11/05/2017 11:08 EDT | Actualisé 11/05/2017 11:47 EDT

Sam Hamad devient vice-président principal de la firme Globatech à Québec

Alice Chiche

QUÉBEC – Deux semaines après avoir quitté la politique, l’ex-ministre libéral Sam Hamad est de retour sur le marché du travail. Il deviendra vice-président principal de la firme Globatech à Québec.

« Un nouveau chapitre de ma vie professionnelle s’ouvre aujourd’hui, a-t-il indiqué par voie de communiqué. Je retourne dans le milieu des affaires dont je suis issu pour contribuer, autrement, au développement économique de ma région et à la prospérité du Québec. »

M. Hamad entend respecter « rigoureusement » les règles d’après-mandat des députés et des ministres, qui lui interdit d’exercer des activités de lobbyisme auprès de ses anciens collègues libéraux pendant deux ans.

L’ancien ministre libéral appuiera le développement des cinq divisions de l’entreprise. Un de ses mandats consistera à développer de nouveaux marchés pour la firme ailleurs au Canada et à l’international.

Globatech, qui compte quelque 600 employés au Québec, répond aux besoins des grands gestionnaires immobiliers et industriels, tant au niveau de l’entretien électromécanique, de la sécurité et du contrôle du stationnement, entre autres.

M. Hamad n’avait pas réintégré le conseil des ministres du gouvernement Couillard depuis les révélations de l’émission Enquête à son sujet au printemps 2016.

Des courriels obtenus par Radio-Canada avaient démontré qu’il faisait avancer les dossiers de l’ex-organisateur politique Marc-Yvan Côté, alors que ce dernier était vice-président du conseil d’administration de Premier Tech.

M. Hamad a annoncé son départ de la vie politique le 27 avril dernier. Il avait alors dit qu’il partait « la tête haute » et qu’il ne « regrette rien » de ses 14 années passées au sein du caucus libéral.

VOIR AUSSI: