NOUVELLES
11/05/2017 08:39 EDT | Actualisé 11/05/2017 15:44 EDT

Les parents d'un «miraculé» de Fatima s'adressent aux médias

FATIMA, Portugal — Les parents d'un petit Brésilien qui s'est rétabli d'une grave blessure à la tête grâce à l'intervention «miraculeuse» de deux enfants portugais qui seront canonisés par le pape François en fin de semaine se sont adressés aux médias jeudi.

Joao Baptista et sa femme, Lucila Yurie, ont raconté leur histoire aux journalistes au sanctuaire catholique de Fatima, au Portugal, à la veille de l'arrivée du pape.

Leur fils, qui était alors âgé de cinq ans, aurait fait une chute de plus de six mètres en 2013, après être tombé d'une fenêtre en jouant avec sa soeur. Les médecins ont diagnostiqué un grave traumatisme et un «perte de matière cérébrale» au niveau du lobe frontal. Ils ont prévenu les parents que leur enfant, s'il survivait, serait lourdement handicapé, sinon plongé dans un état végétatif.

M. Baptista a dit que sa femme et lui, en compagnie de nonnes carmélites, ont prié les petits bergers de Fatima. Les deux enfants affirmaient que la Vierge leur est apparue, à eux et à leur cousine, à six reprises au-dessus d'un olivier en 1917, et qu'elle leur a confié trois secrets. Le frère et la soeur sont morts deux ans plus tard d'une pneumonie, à l'âge de neuf et 11 ans.

Six jours plus tard, a ajouté M. Baptista, son fils était complètement rétabli, et il ne garde aujourd'hui aucune séquelle de son accident. Les médecins sont incapables d'expliquer sa guérison.

Le pape François profitera du centième anniversaire des apparitions présumées de la Vierge pour canoniser Francisco et Jacinta Marto.

Saint-Jean-Paul II les avait béatifiés à Fatima le 13 mai 2000, le jour même où le Vatican révélait le troisième et dernier secret. On connaissait déjà les deux premiers: une vision de l'enfer (interprétée comme étant la Deuxième Guerre mondiale), et la montée et la chute du communisme. Le Vatican a dit en 2000 que le troisième secret annonçait la tentative d'assassinat de Jean Paul II en 1981.

Le pape estimait avoir eu la vie sauve grâce à l'intervention de la Vierge de Fatima.

Le pape François devrait prier devant la statue de la Vierge à Fatima lors de sa visite. La couronne de la Vierge comprend une balle tirée par l'assassin turc en direction de Jean Paul II il y a 36 ans.

Les autorités portugaises ont remis au Vatican plus de 15 000 pages de documents concernant la canonisation éventuelle de la cousine des deux enfants, qui aurait elle aussi aperçu la Vierge. Lucia de Jesus dos Santos est éventuellement devenue une nonne carmélite et est décédée en 2005.