NOUVELLES
11/05/2017 09:05 EDT | Actualisé 11/05/2017 09:20 EDT

Les Bourses européennes marquent le pas

Les Bourses européennes ont manqué d'élan jeudi, les investisseurs rechignant à prendre des positions tranchées après la forte hausse des dernières semaines.

"Les intervenants attendent encore que les incertitudes entourant les élections législatives (en France) soient levées. Mais au-delà de cet environnement auquel nous étions préparés, c'est du côté des Etats-Unis que les craintes surgissent avec ce que certains appellent déjà le scandale entourant le limogeage du patron du FBI", estime Thierry Claudé, directeur adjoint de Kiplink Finance.

L'annonce a entraîné une onde de choc politique, laissant craindre des retards dans la mise en oeuvre des réformes promises par M. Trump, en particulier sur la fiscalité.

Les indicateurs du jour a priori encourageants n'ont guère animé les Bourses.

Les prix à la production ont rebondi plus que prévu en avril aux Etats-Unis, alors que la majorité des économistes jugent nécessaire une reprise durable de l'inflation. Les inscriptions hebdomadaires américaines au chômage ont reculé à la surprise des analystes.

En zone euro, la Commission européenne a légèrement relevé à +1,7% sa prévision de croissance en 2017 et à +1,8% pour 2018, malgré l'incertitude liée au Brexit et à la politique économique américaine.

L'Eurostoxx 50 a reculé de 0,61%.

La Bourse de Paris a fini morose (-0,32%), après la forte hausse des dernières semaines, l'indice CAC 40 cédant 17,04 points à 5.383,42 points dans un volume d'échanges soutenu de 4,23 milliards d'euros.

A Londres, le FTSE-100 a grignoté 1,39 point (0,02%) à 7.386,63 points, réagissant peu à la décision sans surprise de la Banque d'Angleterre de maintenir inchangée sa politique monétaire.

L'indice Dax de la Bourse de Francfort a lâché 0,36% à 12.711,06 points.

bur/nas/eb/fjb