NOUVELLES
11/05/2017 02:15 EDT | Actualisé 11/05/2017 02:40 EDT

Le patron du football malaisien craint que ses joueurs soient empoisonnés par la Corée du Nord

Le patron de la Fédération malaisienne de football, Tunku Ismail Sultan Ibrahim, a déclaré jeudi craindre que ses joueurs soient délibérément empoisonnés par la Corée du Nord si leur match qualificatif pour la Coupe d'Asie 2019 se joue à Pyongyang.

Alors que les deux pays sont au coeur d'une querelle diplomatique après le meurtre, en février à l'aéroport de Kuala Lumpur, de Kim Jong-Nam, demi-frère en disgrâce du dirigeant nord-coréen Kim Jong-Un, M. Tunku Ismail a également demandé à ce que la rencontre ait lieu sur terrain neutre.

Le match, initialement programmé le 28 mars dans la capitale nord-coréenne, avait été décalée par la Fédération asiatique de football au 8 juin.

"Sincèrement, j'aimerais que le match ait lieu sur un terrain neutre pour le bien des joueurs", a déclaré le patrondu football malaisiein sur la page Facebook de sa fédération.

"Je suis également très inquiet à propos de l'hébergement fourni et la nourriture. D'après une information que j'ai reçu, nous devrons apporter nos propres repas afin d'éviter tout risque de sabotage", a-t-il ajouté.

"Les arbitres pourraient aussi être concernés par la menace. Si des décisions vont à l'encontre des Nord-coréens, il y a un risque qu'ils soient mis sous pression", a-t-il prévenu.

En cas de refus de jouer, l'équipe nationale de Malaisie perdra ainsi son premier match de qualification pour la phase finale de Coupe d'Asie 2019, organisée par les Emirats arabes unis.

skc/th/ch/cto

FACEBOOK