NOUVELLES
11/05/2017 06:51 EDT | Actualisé 11/05/2017 07:00 EDT

Le FMI nie avoir approuvé sa participation au plan d'aide grec

Le FMI a nié jeudi avoir donné son feu vert à sa participation financière au plan d'aide à la Grèce, assurant attendre encore des engagements européens sur un allègement de la dette du pays.

Mercredi, le ministre slovaque des Finances Peter Kazimir avait pourtant laissé entendre que le FMI avait finalement décidé de participer financièrement au plan de sauvetage de 86 milliards d'euros accordé à Athènes à l'été 2015.

"Rien n'a changé depuis l'accord sur les mesures (promises par le gouvernement grec) conclu la semaine dernière", a assuré à la presse un porte-parole du Fonds monétaire international, William Murray.

Le FMI, qui a participé aux deux précédents plans de sauvetage du pays, ne donnera son feu vert que s'il juge la dette grecque viable, ce qui suppose des mesures "crédibles" d'allègement accordées par les Européens, a répété le porte-parole.

Ces discussions sur un allègement de dette - auquel l'Allemagne est opposée - "ont tout juste commencé", a affirmé M. Murray.

Après des mois de blocage, la Grèce et ses créanciers européens sont parvenus début mai à un pré-accord sur des réformes permettant le versement d'une nouvelle tranche d'aide. Le feu vert final doit encore être donné le 22 mai par les ministres des Finances de l'Eurogroupe.

jt/jld/vog