NOUVELLES
11/05/2017 15:40 EDT | Actualisé 11/05/2017 15:45 EDT

Le budget, l'ultime test pour un gouvernement libéral minoritaire, selon Norm Letnick

Au lendemain des élections, tous les scénarios sont possibles avec le Parti libéral qui est sorti vainqueur, mais sans majorité. Selon Norm Letnick, député libéral de la circonscription Kelowna-Lake Country, l'avenir de son parti à la tête de la province dépend de la position du chef du Parti vert Andrew Weaver lors de la présentation du budget si le gouvernement demeure minoritaire.

Un texte de Noémie Moukanda

Plusieurs personnes retiennent leur souffle jusqu'à ce que tous les suffrages manquants soient comptabilisés. Les analyses vont bon train et le premier élu de la soirée électorale, Norm Letnick, s'est voulu rassurant sur les ondes d'Ici Première. « Ce qu'on voit lors de la période des questions [en Chambre], ce n'est pas ce qui se passe en arrière; c'est très dramatique », a précisé le député.

Ce que le monde ne voit pas, ce sont les députés qui interagissent ensemble lorsqu'ils ne sont pas devant les caméras, nous sommes dans des réunions de comités. C'est certain qu'on peut continuer à faire ça encore mieux pour les quatre ans à venir. J'espère que ce sera quatre ans.

Norm Letnick, député de la circonscription Kelowna-Lake Country

« Il y a vraiment des idées sur lesquelles on peut faire des compromis », a déclaré le ministre responsable des affaires francophones. « Mais on verra, si [le gouvernement] est encore minoritaire, ce que monsieur Weaver attend de nous », a-t-il lancé.

Il va parler, je suis certain, avec Monsieur Horgan puis, en fin de compte, c'est le budget qui va être le test.

Norm Letnick, député de la circonscription Kelowna-Lake Country

Le ministre de l'Agriculture de l'ancien gouvernement ajoute que si, lors du retour en Chambre à Victoria, les libéraux déposent un budget auquel s'oppose M. Weaver « ça voudrait dire que M. Horgan se verra offrir la chance de former un gouvernement ». Et si le chef du Nouveau Parti démocratique, John Horgan, et le chef du Parti vert, Andrew Weaver, parviennent à un accord, alors « Monsieur Horgan va devenir premier ministre », conclut-il.

Malgré les incertitudes qui sont nées de cette soirée électorale, le ministre responsable des affaires francophones dit que l'heure est au repos après une campagne électorale remplie, sauf peut-être pour la première ministre Christy Clark.

De nouveaux visages au Parti libéral

De grands noms du Parti libéral de la Colombie-Britannique n'ont pas été réélus mardi, notamment Peter Fassebender, Amrik Virk, Naomi Yamamoto et la procureure générale Susan Anton. Puis, il y a ceux qui ont décidé de se retirer de la vie politique comme Terry Lake ou Bill Bennett.

Si nous sommes [à la tête] du gouvernement, c'est certain que Madame Clark doit prendre d'autres décisions comme qui fera partie du cabinet ministériel.

Norm Letnick, député de la circonscription Kelowna-Lake Country

Cependant, Norm Letnick ne s'en inquiète pas, car, dit-il, « il y a beaucoup de personnes dans le caucus » qui pourront remplacer les ministres déchus.

Je ne peux pas imaginer quelqu'un de notre parti aller au NPD.

Norm Letnick, député de la circonscription Kelowna-Lake Country

Le député écarte par contre toute possibilité que des députés néo-démocrates se rangent du côté des libéraux.