NOUVELLES
11/05/2017 13:20 EDT | Actualisé 11/05/2017 15:42 EDT

Arrêt Jordan: un suspect de meurtre veut retourner au Sri Lanka

MONTRÉAL — Un suspect de meurtre ayant été libéré en raison des délais dans les procédures en cour demande à être renvoyé au Sri Lanka.

Sivaloganathan Thanabalasingam a annoncé son intention, jeudi, d'abandonner son appel contre un avis d'expulsion de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada.

L'homme âgé de 31 ans était accusé pour le meurtre non prémédité de sa femme, mais un arrêt des procédures a été décrété en avril en vertu de l'arrêt Jordan, ayant statué sur le droit constitutionnel d'être jugé dans un délai raisonnable.

Il était à ce moment le premier suspect de meurtre au Québec à être libéré relativement à cet arrêt de la Cour suprême du Canada.

M. Thanabalasingam, un réfugié du Sri Lanka, est détenu par l'Agence des services frontaliers du Canada.

La Commission de l'immigration et du statut de réfugié avait précédemment ordonné son expulsion, mais l'homme de 31 ans avait fait un appel.

M. Thanabalasingam a affirmé en audience devant la Commission qu'il ne craignait plus de retourner au Sri Lanka.

«Je n'ai pas d'enfant. Je n'ai rien à mon dossier dans le Code criminel ou le code de l'immigration. Alors j'ignore pourquoi je suis encore en prison. C'est ce qui me fait penser... à retourner dans mon pays», a-t-il déclaré.

Malgré sa libération, M. Thanabalasingam est demeuré en détention.

Après l'arrêt des procédures, il a rapidement été arrêté par l'Agence des services frontaliers et son expulsion a été ordonnée par la Commission de l'immigration et du statut de réfugié.

M. Thanabalasingam est encore sous la protection du Canada à titre de réfugié, alors on ignore s'il sera déporté, et comment cela se fera.

Sa prochaine audience sur sa détention est prévue le 9 juin.