BIEN-ÊTRE
21/03/2017 03:44 EDT | Actualisé 08/05/2017 03:34 EDT

Magnifique série photo sur les rituels beauté de femmes centenaires au Québec (PHOTOS)

La photographe Arianne Clément signe une magnifique série photo en noir et blanc sur les rituels beauté de femmes centenaires au Québec.

Au cours de ses rencontres avec une dizaine de centenaires de la Montérégie, Arianne Clément s’est intéressée aux efforts que ces femmes font ou ne font pas pour leurs apparences et aux enjeux auxquels elles font face. Elle les a interrogées sur la jeunesse, la vieillesse, le féminisme, la sexualité, le charme, la coquetterie, l’amour...

À travers ces portraits, Arianne cherche à questionner la relation que la société entretient avec la beauté et ses critères, ainsi que son obsession pour l'apparence et l'immédiateté de la jeunesse. Elle cherche aussi à donner la parole à ces femmes dont la beauté est rarement mise de l’avant. Entretien.

Comment est né le projet? Et pourquoi?

« Au départ, je voulais faire un reportage en lien avec la condition des femmes de la Montérégie depuis le début du siècle dernier. J'ai eu l'idée de photographier des centenaires puisque ce sont les femmes ayant expérimenté le plus grand nombre de changements sociaux, culturels et politiques. Lorsque j'ai commencé ce reportage sur la condition féminine, je me suis rapidement rendu compte que mon sujet était trop vaste et que je devais choisir un angle plus précis. Comme la majorité des femmes que je photographiais étaient préoccupées par leur apparence précisément parce que je les photographiais, l'idée d'explorer le thème de la beauté est venue spontanément.»

Combien de femmes as-tu rencontrées?

«J'ai rencontré 11 centenaires en tout.»

Ces femmes ont-elles accepté facilement? Où vivent-elles?

«La plupart des femmes que j'ai contactées ont accepté facilement, mais certaines ont refusé. La plupart vivent en Montérégie, mais j'en ai aussi photographié au Saguenay et à Montréal. La grande majorité vit dans des centres pour personnes âgées ou des CHSLD. Par contre une des dames habite encore seule dans sa maison et une autre habite avec sa fille. Deux de mes sujets sont aussi décédés.»

Quels sont les rituels beauté les plus répandus?

«Mettre du rouge à lèvres, porter des boucles d'oreille, se friser les cheveux au fer ou avec des bigoudis et porter des gaines amincissantes.»

Ces gestes beauté qui t'ont le plus étonnés?

«Une des dames, lorsqu'elle était plus jeune, s'attachait des bandelettes de coton du menton à la tête en espérant combattre ses rides et son double menton. J'ai trouvé ça ingénieux!»

Ces centenaires prennent à coeur leur beauté?

«La plupart, oui. Certaines m'ont même dit être plus préoccupées par leur image aujourd'hui que lorsqu'elles étaient jeunes. Mais d'autres m'ont confié n'avoir jamais eu assez d'argent pour se permettre de dépenser dans des objets futiles comme des bijoux et du rouge à lèvres. L'une d'entre elles m'a aussi dit qu'elle n'avait pas l'habitude de son pomponner car c'était péché, le péché de vanité.»

Bio Arianne Clément

C'est lorsqu'elle habitait au Nunavut qu'Arianne Clément commence à s'exercer sérieusement à la photographie. Cette expérience l’a poussée à faire une Maîtrise en photojournalisme à l’Université des arts de Londres, obtenue avec mention d’honneur. Au cours de nombreux voyages à l’étranger, elle a développé un style photographique à la rencontre de l’Art et du documentaire. Elle consacre aujourd’hui son art presque exclusivement aux gens du troisième âge.

Galerie photo Les rituels de beauté de femmes centenaires au Québec Voyez les images

À VOIR AUSSI

TAG START { player: "* QC sideview No autoplay", for: "AOL Canada" } -->

TAG END { date: 3/21/17 } -->