POLITIQUE
07/05/2017 10:31 EDT | Actualisé 08/05/2017 08:24 EDT

Inondations: Denis Coderre déclenche l'état d'urgence à Montréal

ASSOCIATED PRESS
Montreal Mayor Denis Coderre speaks to reporters at a press conference following his private meeting with Major League Baseball Commissioner Rob Manfred at Major League Baseball headquarters, Thursday, May 28, 2015, in New York. Coderre is seeking to bring a baseball team back to Montreal, starting with several regular season games to be played there in 2016. (AP Photo/Kathy Willens)

Le niveau des cours d'eau de la région de Montréal est actuellement à son maximum et doit commencer à baisser dès demain, selon le maire de Montréal, Denis Coderre, qui a convoqué une séance extraordinaire du conseil municipal, mardi martin, pour prolonger l'état d'urgence dans la ville.

Dans un point de presse, en matinée, où il a présenté un bilan plus encourageant de la situation des crues à Montréal, le maire Coderre a expliqué que le fleuve Saint-Laurent et la rivière des Prairies ont, selon les experts en hydrographie, atteint présentement leur niveau maximal et que les eaux devraient commencer à se résorber lentement à partir de mardi.

« Je suis heureux de constater que le niveau d’eau est maintenant stable […] pour Montréal, on peut parler de légèrement à la baisse à partir de mardi. »

Denis Coderre, maire de Montréal

Afin de faciliter et d'optimiser le déroulement des opérations de secours et d'aide aux citoyens, le maire entend demander une prolongation d'au moins cinq jours de l'état d'urgence décrété pendant le week-end.

« Demain matin, il y aura conseil municipal et conseil d’agglomération pour renouveler [l’état d’urgence] pour un autre cinq jours pour s’assurer qu’on a les coudées franches. »

Denis Coderre, maire de Montréal

La Ville contribuera également à hauteur de 250 000 $ au fonds d'aide mis sur pied par la Croix-Rouge.

En date de lundi, quelque 240 résidences ont été évacuées à Montréal, sur environ 400 touchées par les inondations, dont 164 dans l'arrondissement de Pierrefonds-Roxboro et 56 dans celui de L'Île-Bizard-Sainte-Geneviève. Les arrondissements d'Ahuntsic-Cartierville et de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles, de même que la ville de Sainte-Anne-de-Bellevue et la municipalité de Senneville sont les autres secteurs de Montréal touchés par les inondations.

Saluant les efforts coordonnés des élus, des employés municipaux, de la police, des pompiers et de l'armée pour venir en aide aux résidents et renforcer les digues, Denis Coderre a estimé que les mesures de prévention déployées à Montréal ont porté fruit, notamment lors de l'évacuation du Pavillon Pierrefonds ou du pavillon psychiatrique Albert-Prévost de l'Hôpital du Sacré-Coeur, à Cartierville, a souligné le maire. « Le lendemain, il y a une digue qui a cédé et on n'était pas en mode réaction », a souligné M. Coderre.

Les quelque 80 patients d'Albert-Prévost ont été réinstallés à l'Hôpital de santé mentale de Rivières-des-Prairies en raison d’un refoulement d’égouts à proximité.

Effectifs déployés

Environ 200 soldats des Forces armées canadiennes sont déployés sur le terrain, en appui à plus de 100 pompiers et 125 policiers du SPVM. Par ailleurs, 50 cols bleus de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville donnent un coup de main aux six unités du Service de sécurité incendie de Montréal pour le remplissage de sacs de sable. Quelque 80 bénévoles sont également en action dans l’arrondissement de L’Île-Bizard-Sainte-Geneviève.

Dans les secteurs inondés, des barrages d'eau, des digues et des murets ont été construits aux endroits névralgiques pour freiner l'infiltration d'eau. Cela n'a pas empêché trois digues de céder dimanche dans le secteur de Pierrefonds, le long de la rivière des Prairies.

Des équipes ont d'ailleurs été déployées pour protéger les points névralgiques que sont les digues.

« Si on vous demande de sortir, vous devez sortir. Je demande aux gens leur compréhension, je comprends leur frustration, je comprends qu'on veuille protéger sa propriété, mais vous avez un service de sécurité, il y a un travail qui se fait sur le terrain. »

Denis Coderre, maire de Montréal

Une quinzaine de routes et rues de même que deux ponts, ceux de l'île Mercier et d'Oakridge, sont fermés.

Le ministère des Transports a fermé le pont Galipeault (A-20) dans les deux directions entre L'Île-Perrot et Sainte-Anne-de-Bellevue.

Les résidents peuvent contacter les services municipaux par la ligne 311 ou formuler leurs requêtes par courriel à 311@ville.montreal.qc.ca

Établissements fermés

Plusieurs établissements scolaires de l'agglomération de Montréal et ailleurs au Québec sont fermés lundi en raison des inondations. Consultez la liste des établissements.

LIRE AUSSI :

» Le pire est à venir en ce qui a trait aux inondations

» Vigilance et patience, recommande le ministre Coiteux

» Les inondations forcent Rigaud à décréter l'état d'urgence

VOIR AUSSI: