Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Élection française : Macron largement en avance sur Le Pen dans la région d'Ottawa et de Gatineau

Le centriste pro-européen Emmanuel Macron a remporté 87,2 % des voix samedi dans la région d'Ottawa et de Gatineau, selon les premiers résultats du second tour de la présidentielle française.

Un texte d'Agnès Chapsal

Il faudra néanmoins attendre dimanche 14 h, heure de l'Est du Canada, pour connaître les résultats définitifs de cette élection, puisque les électeurs de la France métropolitaine ne se rendront aux urnes dimanche.

Dans la région, le taux de participation a atteint 55,2 %, soit 1795 votants sur les 3251 personnes inscrites sur les listes électorales. Le taux est plus élevé que pour le premier tour qui s'établissait à 52,7 %.

Peu convaincus par les deux candidats, victimes des inondations ou rebutés par le mauvais temps? Les Français d'Ottawa et de Gatineau ont déserté les bureaux de vote au moment de choisir entre le centriste pro-européen Emmanuel Macron et la dirigeante d'extrême droite Marine Le Pen, au second tour de la présidentielle, samedi.

Devant le 42 promenade Sussex, les Français n'ont pas eu à faire la file, contrairement à ceux qui votaient à Montréal qui ont dû attendre près de trois heures pour glisser leur bulletin dans l'urne, comme pour le premier tour de la présidentielle. Une désaffection confirmée par la sécurité présente devant l'ambassade.

Parmi les électeurs français, certains souhaitent la victoire d'Emmanuel Macron... faute de mieux.

« C'est sûr que ça va être Emmanuel Macron, mais ça ne veut forcément dire qu'on est avec. C'est par dépit, on n'a pas le choix, on aurait préféré qu'il y ait d'autres candidats », a avancé Roméo en entrevue avec Radio-Canada.

Du changement

Ils sont nombreux à vouloir des réformes pour le pays.

« Un changement, mais total, vraiment », a insisté Roméo. « Parce que depuis l'ancien président de la République, ça s'est très mal passé. On souhaiterait vraiment avoir un rebondissement, quelque chose qui change. On veut que la France retrouve son lustre d'antan ».

Pour sa part, Alexandre, venu voter en famille, espère que que le prochain président sera capable de faire des réformes.

« Il y a pas mal de réformes dont la France a besoin en ce moment, en particulier, les reformes de retraite, de l'éducation et ainsi de suite. Ce sont des sujets sur lesquels les anciens gouvernements n'ont pas pu beaucoup avancer à cause de la résistance des Français », a-t-il assuré.

Avec un taux de chômage de 10,1 %, selon l'institut européen des statistiques, Eurostat, le chômage est l'une des préoccupations principales des Français.

« J'espère que le prochain président va changer les lois sur les règles de l'emploi. Je crois qu'il y a tellement de rigidité en France. Il faut faciliter le travail pour ceux qui ont envie de créer de l'emploi. [...] Il y a sans arrêt des grèves qui bloquent tout le système », a commenté, de son côté, Jalika.

En France métropolitaine, les électeurs voteront dimanche pour le second tour. Les résultats seront connus vers 14 h, heure de l'Est du Canada.

Tout ne va pas se jouer dimanche, puisque les Français devront retourner aux urnes pour les élections législatives, à la mi-juin. Or, ni le mouvement d'Emmanuel Macron ni le parti de Marine Le Pen n'est assuré d'obtenir une majorité à l'Assemblée nationale.

Un total de 47,58 millions d'électeurs sont inscrits sur les listes électorales, dont un peu plus d'un million de Français installés à l'étranger.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.