Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'action collective contre Canadian Malartic est autorisée par la Cour supérieure du Québec

L'action collective des citoyens affectés par la mine à Malartic est autorisée par la Cour supérieure du Québec. Pour les membres du Comité de citoyens de la zone sud de Malartic, il s'agit d'une première victoire.

L'action collective qui est autorisée contre la minière Canadian Malartic pourrait pourrait éventuellement permettre aux membres du groupe de réclamer plus de 40 millions de dollars pour les dommages reliés aux poussières, au bruit et aux dynamitages, depuis le 1er août 2013.

Cela représente environ 9000$ par année, par personne.

Plus d'informations suivront.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.