Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

Bois d'oeuvre : Marilène Gill fustige les libéraux à Ottawa

La députée bloquiste de Manicouagan, Marilène Gill, réclame l'intervention du caucus libéral à Ottawa pour sauver les emplois liés à l'industrie du bois d'oeuvre au Québec.

La porte-parole du Bloc québécois en matière de ressources naturelles interpelle Rémi Massé, député libéral d'Avignon-Mitis-Matane-Matapédia et président du caucus libéral du Québec, pour qu'il dévoile le plan d'Ottawa afin d'éviter des suppressions de postes dans l'industrie forestière.

« Le ministre des Ressources naturelles, Jim Carr, est incapable de présenter le plan libéral » pour venir en aide au Québec, dit-elle.

Avec l'interruption annoncée à la scierie des Outardes de Produits forestiers Résolu du 15 au 26 mai pour la Côte-Nord, 400 emplois sont en suspens dans la région, tandis que 900 autres sont menacés en Mauricie et au Saguenay-Lac-Sant-Jean, selon la députée bloquiste.

Est-ce que 1300 familles constituent un nombre suffisant pour obtenir une réponse satisfaisante du ministre Carr?

Selon elle, Rémi Massé doit amener les 40 députés libéraux au Québec à exiger du gouvernement Trudeau qu'il accorde des garanties de prêt à l'industrie forestière, qui les réclame.

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.