Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Québec, qui a fermé ses portes en 2021.

L'éditeur Torstar a perdu 24,4 millions $ au premier trimestre

A pedestrian walks past a Toronto Star newspaper box in front of the Toronto Star building at One Yonge Street in Toronto January 18, 2008. Unionized employees at the Toronto Star, Canada's biggest daily newspaper, have overwhelmingly voted in favor of a strike and could be off the job as early as this weekend if contract talks fail to lead to a deal.     REUTERS/Mark Blinch  (CANADA)
A pedestrian walks past a Toronto Star newspaper box in front of the Toronto Star building at One Yonge Street in Toronto January 18, 2008. Unionized employees at the Toronto Star, Canada's biggest daily newspaper, have overwhelmingly voted in favor of a strike and could be off the job as early as this weekend if contract talks fail to lead to a deal. REUTERS/Mark Blinch (CANADA)

L'éditeur Torstar a perdu 24,4 millions $ au premier trimestre. Il a aussi inscrit des charges comptables en lien avec les 110 postes dont l'abolition avait été précédemment annoncée.

La compagnie cible des économies annuelles de 5,3 millions $.

Ses revenus trimestriels ont plongé de 10 pour cent ou 18,1 millions $.

Torstar est notamment propriétaire du quotidien Toronto Star et détient une participation dans La Presse canadienne.

Les meilleurs emplois au Canada en 2017

Envoyer une correction
Cet article fait partie des archives en ligne du HuffPost Canada, qui ont fermé en 2021. Si vous avez des questions ou des préoccupations, veuillez consulter notre FAQ ou contacter support@huffpost.com.