BIEN-ÊTRE
03/05/2017 08:59 EDT | Actualisé 04/05/2017 03:14 EDT

L'homme derrière la chaîne YouTube «DaddyOFive» a perdu la garde de ses enfants (VIDÉO)

La controverse entourant les vidéos YouTube mettant en scène un couple et ses enfants a mené à des conséquences bien réelles.

Michael Martin, qui habite au Maryland, a temporairement perdu la garde de ses deux enfants, Cody et Emma, a rapporté le bureau du shérif du comté de Frederick au Baltimore Sun.

Les enfants, qui sont âgés de neuf et 11 ans selon ABC News, ont été placés avec leur mère biologique, Rose Hall, qui a demandé la garde d'urgence.

Michael, sa femme Heather et leur famille reconstituée sont les vedettes des chaînes YouTube DaddyOFive et MommyOFive.

Sur cette chaîne, ils s'amusent à exécuter des prétendues farces sur leur enfants, mais surtout sur Cody, a écrit Rachel Dunphy sur Select All.

La chaîne vidéo a recueilli plus de 750 000 abonnées depuis ses débuts en août 2015.

La plupart des vidéos ont disparu de la chaîne, mais un autre youtubeur critique les parents, Philip DeFranco, qui a rassemblé des clips des farces les plus extrêmes.

L'une des vidéos montre Heather et Michael accusant Cody d'avoir versé de l'encre invisible sur un tapis, les deux parents criant après le jeune garçon alors que celui-ci soutient n'avoir rien à voir là-dedans.

Dans d'autres clips, Cody est frappé entre les jambes, poussé d'une chaise ou bousculé dans une bibliothèque par ses demis-frères et soeurs ou son père.

"Alors vous m'avez fait subir tout cela seulement pour une farce stupide ?", dit-il en larmes dans l'un des clips.

En réponse à la controverse, les Martin ont publié une vidéo en compagnie de leurs enfants à l'arrière-plan, assurant que le service de protection de l'enfance (Child Protective Service) a enquêté et n'a trouvé aucune preuve d'abus. Ils ont aussi réfuté les critiques à leur égard, un des garçons disant "au moins vous ne nous battez pas."

Au fur et à mesure que les questions sur leur comportement se multipliaient, le couple a commencé à éprouver des remords. À la fin du mois d'avril, ils ont publié une vidéo d'excuse dans laquelle Heather Martin a déclaré qu'ils allaient à des séances de thérapie familiale.

"Cela a été la semaine la plus horrible de nos vies", a avoué cette dernière, "et nous avons réalisé que nous avons pris des décisions parentales terribles."

Heather Martin a précisé que les enfants étaient emballés par la popularité de la chaîne, désireux de voir combien de vues une vidéo pourrait obtenir, encourageant ainsi cette dernière et Michael à produire des clips toujours plus choquants.

Dans une entrevue accordée à Good Morning America, elle a dit que Cody savait qu'il était victime d'une farce quand ils l'ont blâmé pour avoir versé de l'encre sur un tapis.

"Je ne dis pas que les choses que nous avons faites n'ont pas engendré de réaction émotionnelle, mais la réaction était exagérée", a-t-elle indiqué.

Tout de même, dans la vidéo d'excuse, Heather a dit comprendre que des étrangers visionnant leurs vidéos puissent être fâchés.

"Si je ne connaissais pas ces gens et que je voyais des choses semblables, je penserais probablement la même chose. Je me dirais 'oh mon dieu ces pauvres enfants'."

La police du comté de Baltimore a déclaré la semaine dernière à ABC News, lorsque l'entrevue à Good Morning America a été diffusée, qu'elle avait ouvert une enquête sur la famille et ses vidéos.

Rose Hall, la mère des enfants, est apparue dans une vidéo YouTube publiée le 1er mai avec son avocat, Tim Conlon.

"[C'était] vraiment déchirant et inquiétant de voir mes enfants être abusés", a-t-elle confié.

Elle a affirmé que Cody a eu une période difficile quand celui-ci a été retiré de la maison des Martin et elle pense que beaucoup d'accompagnement sera nécessairement pour l'aider à s'ajuster.

"Il a dit certaines choses qui étaient dérangeantes, qu'il me détestait et que Mike et Heather lui ont dit que je l'avais jeté comme une ordure et que je ne l'aimais plus", a-t-elle déclaré.

Elle a aussi remercié les membres de la communauté YouTube d'avoir exposé les vidéos à la lumière du jour.

Alors que la question à savoir si les enfants ont été abusés fait toujours débat, Rachel Dunphy a souligné dans Select All que les vidéos ont soulevé des questionnements qui vont au-delà de leur potentielle victimisation. Selon elle, on estime que la chaîne génère entre 200 000 et 350 000 dollars américains par an, et que les enfants comptent sur leurs parents pour obtenir une compensation financière pour leur soi-disant interprétation.

"...La coercition financière doit être considérée quand les enfants Martin font des déclarations sur le traitement de leurs parents, comme ils l'ont fait dans une réponse initiale maintenant privée."

L'avocat Tim Colon a déclaré au Baltimore Sun qu'une audience aurait lieu le vendredi 5 mai.

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Canada a été traduit de l’anglais.