POLITIQUE
02/05/2017 02:05 EDT | Actualisé 02/05/2017 02:17 EDT

Procès Faubourg Contrecoeur: Benoît Labonté évoque les liens entre Trépanier et Zampino

Radio-Canada

L'ex-maire de l'arrondissement de Ville-Marie Benoît Labonté témoignait mardi dans le cadre du procès du Faubourg Contrecoeur, ce terrain qui aurait été vendu à rabais à Construction Frank Catania par la Société d'habitation de Montréal (SHDM), en 2007.

M. Labonté a été membre du comité exécutif de janvier 2006 à septembre 2007, à l’époque où Gérald Tremblay était maire de Montréal. Dans son témoignage, Benoît Labonté a parlé des liens qu’il a pu observer entre un collecteur de fonds du parti Union Montréal, Bernard Trépanier, et le président du comité exécutif à l’époque, et bras droit du maire Tremblay, Frank Zampino.

M. Zampino est l’un des accusés dans le cadre de ce procès pour fraude, abus de confiance et complot. Bernard Trépanier est jugé dans un procès séparé dans cette affaire.

M. Labonté a raconté que les deux hommes semblaient être « de bons complices » et que Bernard Trépanier s’occupait notamment du grand cocktail annuel de financement de M. Zampino.

Selon le témoin, il n’était pas rare à l’époque de voir M. Trépanier dans le bureau de M. Zampino ainsi que dans celui de Sammy Forcillo, alors vice-président du comité exécutif.

Bernard Trépanier se promenait avec des sommaires décisionnels sous le bras et avait une carte professionnelle ornée du logo de la Ville de Montréal, qui le liait au cabinet du maire, a raconté Benoît Labonté.

Le témoin a dit que tout cela créait un malaise parmi les élus, parce que M. Trépanier était collecteur de fonds.

Dans son témoignage de lundi, l’ex-maire Tremblay a d’ailleurs qualifié d’« inacceptables » les liens observés entre MM. Trépanier et Zampino. Son contre-interrogatoire doit se poursuivre mardi après-midi.

Devenu chef de l’opposition officielle après avoir démissionné du comité exécutif, Benoît Labonté avait abandonné toutes ses fonctions en pleine campagne électorale pour Vision Montréal, en octobre 2009, en raison d’une controverse sur le financement de sa campagne à la direction du parti.

M. Labonté a témoigné à distance mardi, lui qui réside à Manille, aux Philippines.

Le terrain du Faubourg Contrecoeur a été vendu pour 19 millions de dollars à Construction Frank Catania par la SHDM, en 2007. La facture de l’entreprise a été amputée de 14,6 millions de dollars, en raison notamment de frais de décontamination du terrain.

La Couronne cherche à démontrer que l'entreprise a reçu des informations privilégiées pour décrocher ce contrat avant même que l’appel d’offres public ne soit lancé.

Avec des informations de Geneviève Garon

LIRE AUSSI:

» Gérald Tremblay de passage au palais de justice de Montréal

» Faubourg Contrecoeur : le procès encore ajourné

» Début du procès de Bernard Trépanier


Voir aussi :


Galerie photo10 scandales de l'administration Tremblay-Zampino Voyez les images


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter