NOUVELLES
02/05/2017 12:46 EDT

Des mesures pour améliorer le déroulement du vote des ressortissants français à Montréal

Radio-Canada

Le Consulat général de France à Montréal modifiera les accès au Collège Stanislas, dans l'arrondissement d'Outremont, pour réduire le temps d'attente des ressortissants français qui se déplaceront pour voter au deuxième tour de la présidentielle, samedi.

En conférence de presse, mardi, la consule générale, Catherine Feuillet, a expliqué que trois entrées distinctes seront mises en place, selon différents profils d’électeurs. Le premier pour les personnes âgées et les électeurs à mobilité réduite, le second pour les parents d’enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes, et un troisième pour les autres électeurs.

Un point de contrôle sera installé à l’intersection de l’avenue Van Horne et du boulevard Dollard, afin de vérifier si les électeurs ont les documents requis, avant de les diriger vers les accès à la cour principale du Collège.

Les services de police, de sécurité incendie et de la sécurité civile de Montréal ont conseillé les autorités françaises pour la mise en place d’un périmètre de sécurité. « Je tiens vraiment à saluer leur disponibilité, leur expertise, leur capacité à répondre à nos besoins qui sont très spécifiques, avec une communauté importante », a commenté Mme Feuillet.

Plus de personnel bénévole

La consule générale promet un affichage plus clair et davantage de bénévoles pour permettre aux électeurs de s’orienter plus facilement. Deux à trois personnes supplémentaires seront présentes à chacun des 24 bureaux de vote du Collège Stanislas.

L’établissement scolaire reste cependant le seul endroit où les ressortissants peuvent exercer leur droit citoyen. Mme Feuillet a expliqué que le vote, à l’extérieur de la France, doit normalement se tenir au consulat, mais que Montréal bénéficie d’une dérogation qui permet de l’organiser dans un lieu apte à accueillir un plus grand nombre de personnes.

Face à certaines critiques entendues au sujet de l’attente lors du premier tour du 22 avril, qui était déjà de deux heures en matinée, la consule générale préfère y voir un côté positif. « C’est aussi le signe d’une mobilisation et d’un intérêt », a résumé Catherine Feuillet.

Les ressortissants français pourront aussi voter dans le cadre des législatives, les 3 et 17 juin prochains, au Collège international Marie de France, situé chemin Queen-Mary, dans le quartier Côte-des-Neiges.