POLITIQUE
02/05/2017 05:36 EDT | Actualisé 02/05/2017 06:03 EDT

Patrice Ryan nie avoir offert à Yves Francoeur de se présenter pour le PLQ

PC

QUÉBEC – Patrice Ryan nie catégoriquement avoir offert la circonscription du député libéral Robert Poëti au président de la Fraternité des policiers de Montréal, Yves Francoeur.

« Je n’ai jamais eu, et je n’ai pas aujourd’hui, l'autorité ou le mandat d'offrir une circonscription à M. Francoeur ou à qui que ce soit d'autre », a-t-il soutenu dans une courte déclaration transmise au HuffPost Québec.

L’analyste politique Bernard Drainville avait indiqué à l’émission La joute avoir appris, d’une source sûre, que M. Ryan était celui qui avait approché M. Francoeur pour se présenter pour le Parti libéral du Québec.

M. Ryan, qui est président de Ryan Affaires publiques et un militant libéral de longue date, est présentement à l’extérieur du pays. Il est également président du conseil d’administration du réseau de réflexion l’Idée fédérale.

Radio-Canada a révélé que M. Francoeur avait été sollicité, au début de l’année 2017, afin de devenir candidat libéral dans la circonscription de Marguerite-Bourgeoys aux prochaines élections.

Le principal intéressé a confirmé l’information, par le biais du compte Twitter de la Fraternité des policiers, en ajoutant qu’il avait « sur le champ, de façon forte et sans équivoque rejeté l’offre du PLQ ».

Or, le PLQ réfute ces allégations et a exprimé le souhait que M. Poëti se représente aux prochaines élections.

Ces révélations surviennent peu après que le député libéral de Chomedy, Guy Ouellette, ait affirmé sur les ondes du 98,5 FM que certaines personnes au PLQ voulaient pousser des députés à la retraite.