NOUVELLES
01/05/2017 10:36 EDT | Actualisé 01/05/2017 11:22 EDT

Simon Kean sera la tête d'affiche du prochain gala d'Eye of the Tiger Management

MONTRÉAL — Eye of the Tiger Management misera sur Simon Kean comme tête d'affiche de son prochain gala, présenté le 17 juin, à l'Olympia de Montréal.

Le groupe de Camille Estephan a pour l'occasion mis sur pied une imposante soirée, avec 10 combats qui seront suivis par la présentation du choc entre les mi-lourds Sergey Kovalev et Andre Ward, présenté sur écran géant.

Kean (9-0, 8 K.-O.) fera face pour l'occasion au poids lourd argentin Rogelio Omar Rossi (19-5-1, 12 K.-O.) avec à l'enjeu une ceinture mineure, qui sera annoncée dans quelques jours, puisque l'organisme de sanction n'était pas prête à confirmer l'entente à Estephan.

Yves Ulysse fils (13-0, 9 K.-O.) assurera la demi-finale. Il sera confronté au Philippin Ricky Sismundo (31-9-3, 13 K.-O.), qui a causé des ennuis aux boxeurs d'EOTTM à ses deux dernières sorties, soutirant un nul à Dierry Jean en mai dernier, avant de vaincre Ghislain Maduma par décision unanime en octobre.

Steven Butler (18-1-1, 15 K.-O.) remontera également sur le ring pour la première fois depuis son revers subi par mise hors de combat au septième round de son duel face à l'Ontarien Brandon Cook, en janvier dernier. Le jeune boxeur de 21 ans sera cette fois opposé au Polonais Damian Mielewczyk (10-3, 7 K.-O.).

Les amateurs de boxe québécois ont pu voir le Polonais deux fois l'an dernier. Il s'est d'abord incliné par décision unanime face à Sébastien Bouchard, le 30 janvier 2016, avant de subir le même sort devant Francis Lafrenière en décembre.

Ce gala permettra également à InterBox, qui est aussi la propriété d'Estephan, de présenter ses trois nouvelles recrues: le super moyen Nurzat Sabirov, le lourd léger Artur Ziatdinov et le poids plume Andranik Grygorian. Les trois boxeurs sont représentés par Anna Reva, responsable de la venue d'Artur Beterbiev en Amérique.

Après cette carte bien remplie — qui prendra son envol à 18h30 —, les amateurs sur place pourront assister au combat d'unification revanche entre Kovalev et Ward. Le Russe tentera alors de reprendre les titres de l'International Boxing Federation (IBF), de la World Boxing Association (WBA) et de la World Boxing Organization (WBO) que lui a ravis l'Américain en novembre dernier.