NOUVELLES
01/05/2017 15:23 EDT

Manifestation pour un salaire minimum à 15 dollars

Une cinquantaine de personnes ont manifesté ce midi, devant le Cégep de Gaspé, à l'occasion de la fête des Travailleurs.

Organisé par le Collectif Refusons l'austérité Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine, le rassemblement regroupait différents syndicats et organismes.

Le salaire minimum passe de 10,75 dollars à 11,25 dollars au Québec aujourd'hui, une augmentation que les manifestants jugent insuffisante.

Les manifestants réclament plutôt que le salaire minimum soit porté à 15 dollars l’heure, indique Guylaine Michel, répondante politique de l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, et porte-parole de l’événement.

« C'est important que la population soit sensible à cette cause-là parce qu'on souhaite une société plus juste et plus respectueuse de l'ensemble de toutes les personnes qui la composent », plaide-t-elle.

Guylaine Michel rappelle que le travail au salaire minimum est particulièrement fréquent en Gaspésie et que ce sont surtout les femmes qui en font les frais.

Le Collectif a fait aussi la promotion de la campagne 5-10-15 : 5 pour que les employeurs fassent connaître à leurs employés leur horaire de travail au moins 5 jours à l'avance, 10 pour que tous les travailleurs disposent de 10 jours de congés payés par année pour maladie ou responsabilités familiales, et 15 pour le salaire minimum.

Des représentants de la CSN prenaient aussi part à l'événement pour sensibiliser la population à la situation des travailleurs de l’usine Marinard qui ne sont toujours pas retournés au travail, bien que la saison de la pêche à la crevette soit ouverte depuis le 1er avril dernier.

L’impasse se prolonge dans les négociations sur le prix payé au débarquement entre les pêcheurs et les propriétaires d'usines de transformation.