NOUVELLES
01/05/2017 12:22 EDT | Actualisé 01/05/2017 12:53 EDT

La C.-B. championne de l’économie canadienne pour une 2e année consécutive

L'économie canadienne a enregistré une progression de 1,3 % en 2016, avec une forte croissance en Colombie-Britannique, en Ontario, au Manitoba et à l'Île-du-Prince-Édouard, alors que les économies de l'Alberta et de la Saskatchewan ont observé des baisses.

Selon des données publiées par Statistique Canada lundi, les provinces et territoires ont tous vu leur produit intérieur brut (PIB) augmenter l’an dernier, à l’exception des Territoires du Nord-Ouest, de l’Alberta et de la Saskatchewan.

Avec une croissance de son PIB de 3,7 %, la Colombie-Britannique est la championne de l’économie canadienne pour une deuxième année consécutive. C’est la province où le taux de croissance du PIB a été le plus élevé. En 2015, il avait connu une croissance de 3,1 %. La province a puisé sa force dans le pétrole, le gaz et le marché immobilier, alors que les secteurs de l’ingénierie et manufacturier ont connu un déclin.

Au Yukon, le PIB a augmenté de 8,2 % en 2016, après avoir connu une baisse de 6 % en 2015.

L’Ontario est la deuxième province avec une croissance de 2,6 % de son PIB, soit une croissante égale à celle de l’année précédente. Dans cette province, le secteur des services est le principal artisan de cette hausse.

L’économie manitobaine a enregistré, elle, une hausse de 2,4 %, soit plus que les 2,1 % de 2015.

L’Île-du-Prince-Édouard a connu sa croissance la plus prononcée en 10 ans en 2016 : son PIB a augmenté de 2,4 %.

Au Québec, le PIB a progressé de 1,7 %, après une hausse de 1,2 % en 2015.

En Alberta toutefois, le PIB a reculé de 3,8 % après avoir connu une baisse de 3,7 % l’année précédente. Statistique Canada précise que « la dernière fois que le PIB de la province s'est contracté deux années de suite, c'était en 1982 et en 1983 ».

Du côté de la Saskatchewan, le PIB a diminué de 1 %, après avoir reculé de 1,3 % en 2013. « Il s'agit de la première fois que le PIB de la province diminue pendant deux années consécutives depuis les années 2001 et 2002 », précise Statistique Canada.