NOUVELLES
01/05/2017 13:37 EDT

Ingérence du gouvernement de l'Alberta dans les demandes d'accès à l'information

Un courriel interne du ministère albertain de la Justice et obtenu par CBC démontre qu'un haut fonctionnaire s'est ingéré dans le processus de demande d'accès à l'information.

Le courriel écrit en janvier dévoile que cette personne a demandé une copie de tous les documents qui avaient fait l'objet d'une demande d'accès à l'information par des journalistes et des membres de l'opposition officielle, le Wildrose.

Le courriel a été obtenu en vertu de la Loi sur l'accès à l'information, mais le demandeur ne s'est pas identifié comme étant un journaliste de CBC.

Selon l'expert sur la Loi sur l'accès à l'information de l'Université Mount Royal, Sean Holman, ce genre de surveillance du gouvernement néo-démocrate est inquiétant.

Si le gouvernement est au courant de qui a fait la demande d'information, il est concevable que cette demande soit traitée d'une façon différente.

Sean Holman, professeur associé, Université Mount Royal

Le porte-parole de l'opposition officielle en matière de démocratie et de responsabilité, Nathan Cooper, accuse le gouvernement d'agir en secret. Le Wildrose veut éliminer le rôle du ministère de la Justice dans le traitement des demandes d'accès à l'information.

« Le gouvernement dit qu'il est transparent et ouvert, mais cela ne pourrait pas être plus loin de la réalité, » lance M. Cooper, également député pour Olds-Didsbury-Three Hills.

Dans un courriel, le gouvernement néo-démocrate répond qu'il est normal d'acheminer les demandes d'accès d'information complétées au ministère de la Justice à des « fins d'information ». Un porte-parole du ministère affirme que les demandes ne sont pas modifiées par le bureau de la ministre.

D'après un texte de Brooks DeCillia.