NOUVELLES
01/05/2017 08:11 EDT | Actualisé 01/05/2017 08:40 EDT

Euro-2024: le critère des droits de l'Homme dans le choix entre Turquie et Allemagne (UEFA)

L'UEFA tiendra compte d'un critère relatif à la "protection des droits de l'Homme" dans son choix entre l'Allemagne et la Turquie pour l'organisation de l'Euro-2024 de football, a annoncé lundi l'instance européenne.

L'UEFA a transmis la semaine dernière à l'Allemagne et à la Turquie, seuls candidats à l'organisation de l'Euro-2024, la liste des critères qui seront pris en compte dans le choix du pays organisateur en septembre 2018.

"Pour la première fois, ces critères contiennent une référence spécifique au respect des droits de l'Homme", souligne l'UEFA dans un communiqué.

Ces critères sont basés sur les principes établis par l'Organisation des Nations Unies et contiennent également des exigences en matière de lutte contre la corruption.

"La protection des droits de l'Homme et du droit du travail est de première importance pour l'UEFA", a commenté Aleksander Ceferin, président de l'UEFA. "Les pays candidats devront désormais adhérer strictement à ces critères dans la préparation et l'organisation de tous les tournois et finales", a-t-il ajouté.

Après l'Euro-2016 organisé en France et remporté par le Portugal, l'Euro-2020 se déroulera dans 13 villes d'Europe, avec les demi-finales et la finale au stade de Wembley à Londres.

Si la Turquie est retenue par l'UEFA pour 2024, ce sera le plus grand événement sportif jamais accueilli par ce pays qui a déjà postulé trois fois pour accueillir un Euro.

Le gouvernement du président islamo-conservateur Recep Tayyip Erdogan, conforté par un récent référendum en sa faveur, a depuis des mois fait arrêter de nombreux opposants et révoquer des milliers de fonctionnaires.

ebe/agu